• Romans

    Coup de cœur  du moment :

    Le Totem du loup

    Le Manuscrit Inachevé

    Helena

    Surface

     

    coup de coeur

  • Les Brumes de Cendrelune - 1 Le Jardin des âmesLes Brumes de Cendrelune - 1 Le Jardin des âmes
    Georgia Caldera
    J'ai Lu - 2019
    9782290165614

    Autres volumes du même cycle : Le Jardin des âmes ; La Symphonie du temps

    Résumé éditeur : Dans le royaume de Cendrelune, les dieux épient les pensées des hommes, et leur Exécuteur, l'Ombre, veille à condamner tous ceux qui nourriraient des envies de rébellion.
    Or, il semble que certaines failles existent. À l'âge de 17 ans, Céphise ne vit en effet que pour se venger. Depuis qu'on l'a amputée d'une partie d'elle-même et privée de sa famille, elle ne rêve plus que d'une chose : s'affranchir de la tyrannie du tout puissant Orion, Dieu parmi les dieux. Et contre toute attente, il se pourrait qu'elle ne soit pas seule...

     

    Mon avis : Une aventure fantaisiste dans un monde dominé et asservi par les dieux. Personne n'est à l'abri du grand et tout puissant Orion, capable de lire chaque pensée vous traversant l'esprit et ainsi, vous condamner à mort lors du fatidique jour des exécutions. Céphise est une adolescente qui a tout perdu enfant lorsqu'un jour leur père a émit l'éventualité que Dieux n'ait pas toujours gouverné leur monde. Son seul avenir : l'académie des Arts où elle siège en tant qu'apprenti violoniste. Alors que ses pensées sont clairement contraire à la norme, elle ne semble pourtant jamais passé dans le radar du dieu. Georgia Caldera choisi encore une fois les points de vue interne en atlernant à chaque chapitre le quotidien de Céphise, Verlaine, Proserpine mais également plusieurs dieux. Les chapitres sont assez relativement courts et l'univers bien posé. On  sent que l'auteure sait où elle va contrairement à ses personnages qui semblent totalement tributaires d'un destin qu'ils ne maîtrisent pas du tout. Une lecture vraiment divertissante qui parlera autant aux ado qu'aux adultes aimant les histoires d'amours mais surtout d'aventures dans un univers plutôt sombre où plus rien ne pousse et où la cendre est omniprésente à chaque instant de la vie. La notion de destinée vous entrainera dans un combat dont les personnages ignore tout si ce n'est qu'ils ne s'attendaient pas du tout à cette situation. Et si leur rencontre à tous les deux était inscrite dans la Toile ? Et si au contraire elle ne l'était pas et allait bouleverser le monde ?
    Un premier tome intéressant qui réussit à nous emporter de bout en bout à travers la quête de vengeance de Céphise et Verlaine.


    votre commentaire
  • Fermer les yeux
    Antoine Renand
    La Bête Noire - 2020
    9782221246979

    Résumé éditeur : Un enquêteur à la retraite, hanté par une erreur qu’il estime avoir commise quinze ans plus tôt. Un jeune auteur, considéré comme le plus grand spécialiste français des tueurs en série. Une brillante avocate, dévouée à la défense d’un homme victime, selon elle, d’une effroyable injustice. Ensemble, ils devront débusquer le plus insaisissable des prédateurs. 
    2005. Dans un village perché d’Ardèche, la petite Justine, sept ans, disparaît. Rapidement, les habitants s’organisent et lancent des battues dans la nature environnante. Les recherches se prolongent jusque tard dans la nuit mais ce n’est qu’au petit matin que le gendarme Tassi découvre quelque chose…

    Mon avis : Un roman qui porte encore une fois très bien son nom ! J'attendais le prochain Antoine Renand avec beaucoup d'envie et j'ai choisi de me lancer dans la lecture sans même consulter le résumé de l'éditeur. Encore plus abouti que L'Empathie et toujours aussi noir ! Voilà donc la marque de fabrique de ce nouvel auteur.
    Fermer les yeux nous narre tour à tour plusieurs destins qui commencent par celui de l'adjudant Dominique Tassi. Il n'a fermé les yeux qu'un instant et pourtant sa vie entière a basculé ce jour là. C'est d'ailleurs toute la matière de ce polar : pour monsieur Tassi ce fameux jour à changer sa vie en la chargeant de regrets, pour Nathan l'angoisse est tellement forte qu'il en a choisi de devenir profiler de tueur en série et de comprendre pourquoi en un battement de cils certains perpétuent les pires atrocités et enfin il y a ces pauvres filles qui disparaissent aux fils des ans en Ardèche et dont personne ne se préoccupe. Départ volontaire ou fugue, Dominique Tassi n'y croit pas, surtout depuis la découverte d'une jeune femme faisant écho à une autre affaire datant de 15 ans. Aurait-il commis la plus grande erreur de sa vie ?
    Le livre se dévore, d'abord les cent cinquante premières pages puis tout le reste... des chapitres fluides que j'ai dévoré en à peine quelques jours tant l'intrigue et la plume d'Antoine Renand me happe à chaque fois. Un auteur à suivre si vous aimez le noir mais attention quand même âme sensible s'abstenir, certains passages sont un peu crus.


    votre commentaire
  • Le Cerbère BlancLe Cerbère Blanc
    Pierre Raufast
    Arpège (Stock) - 2020
    9782234088498

    Résumé éditeur : Choyé par les siens, Mathieu vit une enfance idyllique dans la vallée de Chantebrie. Mais tout bascule le jour où il perd ses parents dans un accident tragique. C’est décidé, il consacrera sa vie à défier la mort. Il quitte sa vallée et Amandine, sa fiancée, pour suivre des études de médecine à Paris. Là, il travaillera pour un taxidermiste dont la plus belle pièce est un mystérieux cerbère blanc… Mais peut-on vraiment oublier son passé ?

    Mon avis : Adorant l'univers de Pierre Raufast, j'avais beaucoup d'attentes sur ce nouveau roman publié chez un nouvel éditeur et se voulant différent en comparaison de ces précédentes œuvres. Nous suivons deux enfants, Amandine et Mathieu dont la vie a été liée dès les premiers instants de leur vie. Mais Mathieu va rapidement connaître une vraie descente aux enfers en perdant ses parents...
    Ce roman subtil nous plonge directement dans ces vies brisées en un rien de temps et à jamais comme si le destin ou encore les dieux y veillaient personnellement. Les dieux sont d'ailleurs très présents avec beaucoup de références à la mythologie et aux grands écrits. J'ai trouvé le ton juste, dévorant avec avidité chaque page dont l'énigmatique Cerbère blanc dont il est question n'aura que peu d'importance passé quelques années. Ce récit emprunt de destinée et de fragment de vie laisse quand même vagabonder l'univers si cher à mon cœur de l'auteur avec une dernière partie très surprenante comprenant une touche de fantastique. Exit l'humour et le second degrés habituels des romans de l'auteur, ici c'est l'histoire d'Amour avec un grand A qui nous entraîne autant dans le bonheur que le malheur de nos personnages. J'en ressors avec un sentiment fort et regrette presque de devoir quitter ces personnages cassés par la vie et séparés par un destin bien peu enviable.


    4 commentaires
  • Les CicatricesLes Cicatrices
    Claire Favan
    HarperCollins - 2020
    9791033904489

    Résumé éditeur : Centralia, État de Washington. La vie d’Owen Maker est une pénitence. Pour s’acheter la paix, il a renoncé à toute tentative de rébellion.
    En attendant le moment où il pourra se réinventer, cet homme pour ainsi dire ordinaire partage avec son ancienne compagne une maison divisée en deux. Il est l’ex patient, le gendre idéal, le vendeur préféré de son beau-père qui lui a créé un poste sur mesure. Un type docile. Enfin, presque. Car, si Owen a renoncé à toute vie sociale, il résiste sur un point : ni le chantage au suicide de Sally ni les scènes qu'elle lui inflige quotidiennement et qui le désignent comme bourreau aux yeux des autres ne le feront revenir sur sa décision de se séparer d’elle.
    Mais, alors qu’une éclaircie venait d’illuminer son existence, Owen est vite ramené à sa juste place. Son ADN a été prélevé sur la scène de crime d’un tueur qui sévit en toute impunité dans la région, et ce depuis des années. La police et le FBI sont sur son dos. L’enfer qu’était son quotidien n’est rien à côté de la tempête qu’il s’apprête à affronter.

    Mon avis : Un polar que j'attendais avec impatience tant j'aime le style de Claire Favan ! Un nouveau roman extrêmement noir qui met en relation 3 histoires distinctes : celle de la jeune Mary - adolescente à la dérive depuis le départ de sa mère de la maison -, celle d'Owen un homme dont le quotidien est constamment pourri par son ex-femme complètement hystérique qui l'étouffe au possible et dont les ex-beaux-parents ne font rien pour améliorer la situation et enfin une équipe de police tombant sur une série de femmes retrouvées mortes dans les mêmes conditions et violées à plusieurs reprises. Qui veut donc faire porter le chapeau à Owen Maker ? Est-il vraiment innocent ?
    Personnellement j'ai littéralement bouffé le livre en deux jours tant l'écriture de l'auteure m'a happé dès les premières pages. Après je vais être honnête même si j'ai adoré ma lecture j'ai trouvé certains liens et changements de comportements un peu trop "faciles" ce qui fait que les dernières pages m'ont laissé un choc tant je n'y croyais pas, trouvant la scène inexplicable au vue de ces changements du tout au tout. Mise à part ce détails sur certains personnages j'ai vraiment été en haleine du début à la fin avec ce tueur en série aux méthodes horribles et à l'enfer dans lequel vit Owen.


    votre commentaire
  • Le  Ministère du bonheur suprêmeLe Ministère du bonheur suprême
    Arundhati Roy
    Traduit de l'anglais par Irène Margit
    Folio - 2019
    9782072833076

    Résumé éditeur : «La nuit où Jahanara Bégum lui donna naissance fut la plus heureuse de sa vie. Le lendemain matin, dans la douce chaleur de la chambre, elle démaillota le petit Aftab. Elle explora son corps minuscule sans se presser, au comble du ravissement. C’est à ce moment qu’elle découvrit, niché sous ses parties masculines, un petit organe, à peine formé, mais indubitablement féminin.»
    Embrassant le destin chaotique de l’Inde contemporaine, l’auteur du Dieu des Petits Riens nous emporte dans un voyage au long cours, des quartiers surpeuplés du Vieux Delhi vers la nouvelle métropole en plein essor et, au-delà, vers la Vallée du Cachemire et les forêts de l’Inde centrale, en compagnie d’un chœur de laissés-pour-compte, des êtres sans cesse brisés par l’Histoire, mais qui ne se rendent jamais.

    Mon avis : Un sujet hyper intéressant qui me faisait de l’œil déjà en grand format. Le sexe en Inde est un sujet très tabou alors une histoire d'enfant naissant avec deux sexes dans une communauté musulmane... Le sujet et le contexte socio-culturel était franchement intéressant. Le hic c'est que l'auteure a un style tellement dense qu'au bout de cent pages j'ai malheureusement dû abandonner tant son style me bloquait. En cause beaucoup trop d'informations qui nous permettent d'en savoir plus sur les personnages secondaires mais qui ralentissent l'intrigue principale. Un autre détails qui m'a gênée c'est que les nombreux mots et références purement indienne ne sont pas expliquées en bas de page mais dans un glossaire à la fin des cinq cent pages... je sais que ce n'est qu'un détails mais personnellement ça me gonfle assez rapidement de faire des aller retours incessants. Du coup après une centaine de pages j'ai à contre cœur abandonné l'histoire de cette jeune femme vivant dans un cimetière car il faut le dire même mon copain en pleine partie de jeux vidéos semblait plus me captivait que les pages de ce roman... C'est malheureux mais ce romain, je suis complètement passée à côté...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique