• Pour seul refugePour seul refuge
    Vincent Ortis
    La Bête Noire - 2019
    9782221240465

    Résumé éditeur : De la neige à perte de vue, une ourse affamée, pas une habitation à des kilomètres à la ronde. Seuls, perdus dans les immensités sauvages du Montana, à plus de deux mille mètres d’altitude, deux hommes se font face : un jeune Indien accusé de viol avec tortures et le juge qui l'a condamné.
    Chacun possède
    la moitié des informations qui pourraient les sauver, or : ensemble, ils s'entretueront. Séparés, ils mourront.

    Mon avis : Un premier roman suite à un appel à texte pour le grand prix des enquêteurs lancé par l'éditeur La Bête Noire et le Figaro. Si habituellement je n'ai aucune confiance en un prix, je me suis laissée tenter par la couverture et le fait que ce prix soit fait uniquement par des personnes du milieu judiciaire en plus de deux auteurs. Je vais être honnête, je trouve que la quatrième de couverture en dit un peu trop à mon goût et je ne vous recommande donc pas de la lire.
    De quoi ça cause dans ce cas ? Imaginez-vous en plein nulle part au milieu d'une tempête de neige. Vous rentre chez vous et rencontrez un automobiliste en rade sur le bas côté... Vous me voyez venir ? Ce roman je l'ai littéralement dévoré, avide de connaitre les tenants et aboutissements et surtout savoir qui tire finalement les ficelles de toute cette machination vengeresse. L'histoire est extrêmement bien menée, alternant le point de vue d'un flic indien, d'un juge tombé en panne, d'un fils emprisonné pour un acte qu'il semble ne pas avoir commis et puis au milieu de tout ça... un homme enfermé dans ce qui semble être une cave... Je n'en dis pas plus pour ne rien gâcher mais si vous aimez être baladé par l'auteur, et ce coté polyphonique pour être dans la tête de chacun, vous allez être servis ! En plus c'est une lecture parfaite si vous voulez ressentir le froid mordant de l'hiver et le côté huit-clos d'une cabane perdue en pleine montagne au milieu d'une tempête...
    Vous l'aurez compris j'ai adoré cette histoire de A à Z et je vais tout faire pour que beaucoup la reçoivent au pied du sapin cette année...


    D'ailleurs j'organise un concours sur la page instagram pour gagner un exemplaire si cela vous intéresse :D

    Pour seul refuge


    votre commentaire
  • L’Irrésistible histoire du Café MyrtilleL’Irrésistible histoire du Café Myrtille
    Mary Simes
    Traduit de l'américain par Julie Groleau
    Pocket - 2019
    9782266285674

    Résumé éditeur : Ellen Branford, jeune et brillante avocate, mène une vie affairée à New York. Pour exaucer les dernières volontés de sa grand-mère, elle se rend à Beacon, minuscule ville côtière du Maine. Elle doit y retrouver l'amour de jeunesse de son aïeule et lui remettre une lettre. L'affaire d'une journée, pense-t-elle... Mais rien ne va se passer comme prévu: à peine arrivée, Ellen tombe d'un ponton et manque de se noyer. La photo de son sauvetage par un certain Roy fait la une du journal local. Le destinataire de la lettre reste introuvable. Et le passé de sa grand-mère recèle ce qu'Ellen n'aurait jamais pu imaginer. Alors que son séjour se prolonge, la jeune femme se met à douter des choix qu'elle a faits jusqu'ici et qui lui semblaient si solides. A-t-elle vraiment la vie dont elle rêvait ?

    Mon avis : Un feel-good lu dans le cadre de mon club de lecture sur le thème des romans pour l'été. Si le début m'a paru au niveau de l'écriture un peu laborieux, l'histoire a su rapidement prendre le pas avec la quête d'Ellen cherchant désespéramment à retrouver l'amour de jeunesse de sa grand-mère pour lui confier une lettre. Malheureusement, ce dernier est introuvable et son premier jour dans cette petite ville du Maine ne commence pas sous les meilleurs hospices puisqu'elle manque de peu de se noyer...
    On ne va pas se mentir, le livre est quand même bourré de clichés sur les citadins et les provinciaux et j'avoue que cet aspect m'a un peu tapé sur le système, mais à part ce détails j'ai vraiment pris plaisir à découvrir les mystères entourant la grand-mère de la narratrice et l'attraction provoqué par Roy. Étant bon public j'ai au final bien aimé cette lecture mais je ne la recommanderai pas du tout à quelqu'un n'aimant pas les feel-good ou la romance car il risque fort de s'ennuyer !


    votre commentaire
  • Une joie féroceUne joie féroce
    Sorj Chalandon
    Grasset - 2019
    9782246821236

    Résumé éditeur : Sur mon carnet bleu j'ai écrit : "C'est l'histoire de quatre femmes. Elles se sont aventurées au plus loin. Jusqu'au plus obscur, au plus dangereux, au plus dément. Ensemble, elles ont détruite le pavillon des cancéreuses pour élever une joyeuse citadelle."
    S.C.

    Mon avis : Cela fait maintenant 4 ans que Sorj Chalandon fait parti de mes auteurs incontournables de la rentrée littéraire. Ce dernier m'a d'autant plus troubler qu'il parle de cancer, la maladie n'étant pas dans mes sujets de prédilections j'avais un peu peur de l'effet que ce livre pourrait provoquer sur moi. Le prologue est à mille et une année lumière de ce à quoi on pourrait s'attendre et laisse présager une mauvaise blague ou un acte sur lequel on ne peut revenir en arrière avant de nous plonger six mois plus tôt...
    Jeanne est libraire à Paris, en couple depuis un certain nombre d'années, quand elle apprend subitement qu'elle a un cancer. Cette première partie m'a fait verser des trombes de larmes à bien des moments car étant moi-même librairie l'association lecteur-personnage a plus que marché. C'est dur, c'est injuste bref c'est la vie ! Mais rassurez-vous ce roman est loin d'être sombre ! Les parties suivants sont beaucoup plus lumineuses grâce à ses nouvelles amies, cancéreuses elles aussi mais beaucoup plus optimistes que notre narratrice. Chacune ayant un caractère bien trempé va permettre à Jeanne de dépasser tout cela et vivre tout simplement ! Je n'en dirais pas plus pour vous laisser la surprise mais je dois dire que ce roman m'a fait passer du tout au tout... Après l'émotion forte, ensuite le scepticisme avant de me prendre une claque que je n'avais pas vu venir !
    En résumé je vous recommanderai ce livre si vous aimez la vie, la vraie celle qui arrive sur vous comme un poids et dont il est impossible de ce soustraire sans sacrifice ! Ces jeunes femmes vous emportent, font rire et pleurer sans nous apitoyer sur leur sort.

    Une joie féroce


    votre commentaire
  • La Passe-Miroir - III La Mémoire de BabelLa Passe-Miroir - III La Mémoire de Babel
    Christelle Dabos
    Folio - 2019
    9782072824227
    Autres volumes du même cycle : Les Fiancés de l'hiver ; Les disparus de Clairedelune ; La Tempête des échos

    Résumé éditeur :  «Ophélie ne savait pas quelle perspective était la plus effrayante. Un monde gouverné par Dieu ou un monde gouverné par des hommes se prenant pour Dieu.»
    Voilà bientôt trois ans que Thorn a disparu. Encouragée par les révélations du Livre de Farouk et les bribes d’informations divulguées par Dieu, Ophélie décide d’agir. Sous une fausse identité, elle rejoint Babel, arche cosmopolite et joyau de modernité. En son cœur réside un secret insaisissable, qui est à la fois la clef du passé et celle d’un futur incertain.

    Mon avis : Après avoir dévoré "Les Disparus de Clairedelune" dont la fin nous laissait sur un suspens insoutenable et devant des révélations aussi surprenantes qu’imprévisibles, nous retrouvons Ophélie deux ans après les dernières pages du tome deux. Pour ne rien gâcher pour ceux n'ayant pas encore lu cette série je suis obligée d'en dire le moins possible mais la nouvelle quête de notre jeune maladroite va la mener dans une cité où la rigueur et la sincérité sont de mises, du moins en apparence... Entre sa quête personnelle et les morts étranges qui s'enchainent, les amoureux de bibliothèques et de savoir absolu vont être servis ! Car notre Passe-Miroir est sur le point de faire une découverte qui pourrait bien changer l'humanité ! Ne me demandez pas comment l'auteure réussi à chaque tome à me surprendre et me faire vibrer à ce point et je ne vous parle même pas des derniers chapitres parce que mon dieu, c'était fou ! Je suis maintenant à jour dans cette saga, prête à me jeter sur le tome quatre lorsqu'il sera sorti pour enfin connaitre l'***** . Mais une chose est sûr, cet univers n'a de cesse de s'enrichir et nous transporter du début à la fin !

    La Passe-Miroir - II Les Disparus de Clairedelune


    votre commentaire
  • Cent millions d'années et un jour
    Jean-Baptiste Andrea
    L'Iconoclaste - 2019
    9782378800765

    Résumé éditeur :   1954. C’est dans un village perdu entre la France et l’Italie que Stan, paléontologue en fin de carrière, convoque Umberto et Peter, deux autres scientifiques. Car Stan a un projet. Ou plutôt un rêve. De ceux, obsédants, qu’on ne peut ignorer. Il prend la forme, improbable, d’un squelette. Apato- saure ? Brontosaure ? Il ne sait pas vraiment. Mais le monstre dort forcément quelque part là-haut, dans la glace. S’il le découvre, ce sera enfin la gloire, il en est convaincu. Alors l’ascension commence. Mais le froid, l’altitude, la solitude, se resserrent comme un étau. Et entraînent l’équipée là où nul n’aurait pensé aller. 
    De sa plume cinématographique et poétique, Jean-Baptiste Andrea signe un roman à couper le souffle, porté par ces folies qui nous hantent.

    Mon avis : Son premier m'avait intrigué mais le sujet ne m'avait pas fait sauter le pas... Je pense que je vais remédier à ça très vite car la plume de Jean-Baptiste Andrea est exquise, emprunte d'un lyrisme qui nous emporte du début à la fin et nous rappelle à nos rêves d'enfants ! Car c'est bien de cela qu'il s'agit, de nos rêves inassouvis qui nous poursuivent de l'enfance à l'age adulte.
    Stan est un paléontologue bien décidé à mener une expédition dans les Alpes. Stan a convoqué son meilleur ami Umberto qui fut aussi son élève et dont la confiance entre les deux hommes est indéfectible. Notre héro a peur de se faire devancer, il veut réussir le tour de force de trouver les restes d'un dinosaure bien particulier dans ces montagnes.... Un roman qui se dévore, ode au voyage pendant ses deux mois de recherches intensives pour trouver une grotte ! Le soucis c'est que la thèse sur laquelle se base notre héro sont les dire d'un homme aujourd'hui décédé et sans plus d'information qu'un orage terrible où un jeune italien se serait perdu dans les montagnes.... Rêve ou réalité ? Nous alternons leurs recherches entre joyeux camarades avec l'enfance de Stan dans une famille très soumise au "commandant" et dans laquelle un homme ne doit pas pleurer et se battre pour se faire respecter...
    J'ai dévoré chaque page, vu les moments éprouvants comme les joies les plus simples et puis j'ai espéré avec eux, trouver ce dinosaure, être reconnu par la profession et puis la réalité qui nous revient en pleine face, l'envie d'abandonner, le courage de continuer et puis cette fin... Je n'en dis pas plus mais ce roman possède une grande force et une écriture poétique qui nous transporte là-bas, sur le glacier avec Gio, Umberto, Peter et Stan.

    Cent millions d'années et un jour


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique