• C'est lundi que lisez-vous ? #280

    Ce que j'ai lu :

    C'est lundi que lisez-vous ? #280C'est lundi que lisez-vous ? #280C'est lundi que lisez-vous ? #280C'est lundi que lisez-vous ? #280C'est lundi que lisez-vous ? #280

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ce que je lis :

    C'est lundi que lisez-vous ? #280

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ce que je compte lire :

    C'est lundi que lisez-vous ? #280


    votre commentaire
  • Mon Bel OrangerMon Bel Oranger
    José Mauro de Vasconcelos
    Traduit du brésilien par Alice Raillard
    Livre de poche jeunesse - 2014
    9782010009143 

    Résumé de quatrième de couverture : Tout le monde bat Zézé et lui dit qu'il est le diable...Mais ange ou démon, à cinq ans,  Zézé a un secret : un oranger, le seul confident de ses rêves, qui l'écoute et lui répond.

    Mon avis : Un classique écrit en 1969 et aujourd’hui introuvable en France à part dans cette édition jeunesse. J'avoue qu'il ne m'a jamais attiré plus que cela et je m'y suis plongée seulement par hasard total (ma tante m'a demandé de lui trouver un exemplaire). Nous sommes au Brésil dans un petite ville où vit Zézé, cinq ans et sa famille. Sa vie est loin d'être drôle puisque d'une part il est très en avance pour son âge et d'autre part sa famille est très pauvre depuis que son père a perdu son travail. Alors qu'il déménage pour une maison plus petite, l'enfant à l'imagination débordante se prend d'amitié avec un arbre du jardin qui lui répond lorsqu'il vient lui raconter sa journée. Mon bel oranger est un roman dur qui parle de pauvreté mais surtout de la violence avec laquelle cet enfant se fait battre et se retrouve totalement exclus de sa famille qui ne comprend pas l'enfant qu'il est. Je vous avoue qu'au début je ne comprenais pas ce que ce livre avait de si spécial pour en faire un classique et puis sont venus les cent dernières pages. Je n'en dis pas plus mais le récit est extrêmement émouvant et je ne vous cache pas que j'ai pleuré plus d'une fois devant tant de dureté et le peu de douceur que Zézé va découvrir d'une amitié tout aussi improbable que parler à son oranger...


    votre commentaire
  • Jours de sableJours de sable (One-Shot)
    Aimée De Jongh
    Dargaud - 2021

    9782505082545

    Résumé éditeur : États-Unis 1937. John Clark, un photoreporter de 22 ans, est engagé par la Farm Security Administration, un organisme gouvernemental chargé d'aider les fermiers victimes de la Grande Dépression.
    Sa mission : témoigner grâce à la puissance d'évocation de la photographie de la situation dramatique des agriculteurs du Dust Bowl. Située à cheval sur l'Oklahoma, le Kansas et le Texas, cette région est frappée par la sécheresse et les tempêtes de sable spectaculaires qui plongent les habitants dans la misère, poussant bon nombre d'entre eux à migrer en Californie. 
    Mais au fil du temps, John comprend que, pour accomplir sa tâche, il devra surmonter un obstacle bien plus grand qu'un climat hostile...

    Mon avis : Un roman graphique absolument magistral aussi beau que brillant dans sa façon de traiter le sujet du Dust Bowl. Vous pouvez autant prendre votre pied si vous cherchez un documentaire qui explique ce phénomène météorologique qui c'est produit dans le cœur des États-Unis que si vous aimez la photo ou plus largement l'art lorsqu'il permet d'informer ou témoigner. Les chapitres d'une finesses et d'une très belle colorisation à l'image de la couverture sont entre-coupés de vraies photos d'époque sur l'enquête que l'on va confier à John. Cette enquête qui a réellement eu lieu est mise en scène par un jeune homme qui ne rêve que d'une chose : qu'un journal lui donne une chance. Il est jeune, ne connait que sa vie de citadin et cette enquête sous format photo va remettre toute sa vie en question. En effet, les rencontres, les clichés qu'on lui demande de faire vont heurter son âme de reporter-photographe à sa propre personne en tant que spectateur impuissant dans ce qui se joue dans cette région autrefois prospère pour les agriculteurs.
    Le rendu est brillant, émouvant et en même temps extrêmement riche humainement. On est clairement dans ce genre de documentaire à portée universelle qui ne peut que toucher notre part d'humanité.


    votre commentaire
  • Magic Knight RayearthMagic Knight Rayearth (5 en cours)
    CLAMP
    Pika - 2020

    9782811658922

    Résumé éditeur : Lors d’une sortie scolaire, Hikaru, Umi et Fû sont soudain transportées à Cefiro, un monde parallèle envahi de psycho-monstres. Pour retourner chez elles, ces collégiennes devront s’unir et délivrer la Princesse Émeraude, garante de l’harmonie et prisonnière du félon Zagato, que seules les trois “Magic Knights” peuvent vaincre ! Ce classique des CLAMP, arrivé en 1996 en France, fait des magical girls des figures héroïques mémorables.

    Mon avis : Retomber en enfance en découvrant cette œuvre de mes autrices préférées ! C'est chose faite ! On y retrouve tout ce qui m'a plus et on sent que l’œuvre est sortie en pleine période Sailor Moon avec ces transformations magical-girl et la force de croire en soi pour triompher du mal. Le graphisme le rappelle beaucoup aussi on sent toutes les références et en même temps nous découvrons d'où vient notre cher et tendre Mokona, personnage emblématique de Tsubasa Reservoir Chronicle !
    Pour revenir à l'histoire, 3 lycéennes sont mystérieusement transportées depuis la tour de Tokyo dans un autre univers et doivent suivre la prophétie des Magic Knights pour sauver le royaume de Cefiro et la princesse qui maintient ce monde en dehors du chaos et du mal... Ces trois jeunes filles ne se connaissant ni d'Eve ni d'Adam vont devoir apprendre à connaitre leur force intérieure et s'entre-aider pour sauver ce royaume. Créature fantastique, beau brun ténébreux et mages à la bouille à croquer font de cet univers aujourd'hui très classique en terme de scénario une œuvre qui ravira les jeunes fan-girl qui veulent découvrir leur premier manga ou le magical-girl. Pour le coup je suis sous le charmes mais si ce n'était pas CLAMP je pense que mon jugement aurait été beaucoup moins optimiste et plus objectif...


    votre commentaire
  • C'est lundi que lisez-vous ? #279

    Ce que j'ai lu :

    C'est lundi que lisez-vous ? #279C'est lundi que lisez-vous ? #279C'est lundi que lisez-vous ? #279C'est lundi que lisez-vous ? #279C'est lundi que lisez-vous ? #279

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ce que je lis :

    C'est lundi que lisez-vous ? #279

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ce que je compte lire :

    C'est lundi que lisez-vous ? #279


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires