• Kiki la petite sorcièreKiki la petite sorcière
    Eiko Kadono
    Traduit du japonais par Déborah Pierret Watanabe
    Ynnis - 2019
    9782330096953

    Résumé éditeur :  Dans ce premier tome de Kiki la petite sorcière, découvrez les premiers pas de cette héroïne iconique au travers de l’œuvre magique d’Eiko Kadono, à l’origine du chef-d’œuvre de l’animation japonaise de Hayao Miyazaki. Eiko Kadono a reçu le prestigieux prix d’écriture pour la jeunesse Hans Christian Andersen 2018.
    Kiki rêve parfois d’une vie normale, seulement voilà, la jeune fille est loin d'être une adolescente comme les autres !
    Elle a maintenant 13 ans et, comme l'ont fait toutes les sorcières, elle doit partir arrive et, comme pour toutes les sorcières, elle doit partir à l'aventure ! À la fois excitée et nerveuse, Kiki enfourche son balai et met le cap loin vers la mer. Mais débarquée dans la ville Koriko, elle se rend compte que les sorcières ne sont pas les bienvenues partout...
    Avec pour alliés son meilleur ami, Jiji, un chat impertinent, et Osono, une boulangère au cœur d'or, Kiki devra redoubler d'efforts pour s'intégrer et lancer son commerce : un service de livraison unique en son genre...!

     Mon avis : Étant fan absolue des studio Ghibli, j'avais adoré Kiki la petite sorcière, j'étais évidemment très intriguée lors de l'annonce d'une traduction française pour le livre jeunesse dont il a été tiré ! C'est un joli roman jeunesse qui est complémentaire au film d'animation. Si vous vous attendez à la même histoire on en est bien loin, certes on voit tout de suite certains passages sur lesquels Hayao Miyazaki s'est inspiré ou a fait un clin d’œil mais seules les grandes lignes y sont. C'est un roman initiatique où chaque chapitre est le début d'une nouvelle aventure pour la jeune Kiki. Après son départ tant attendu et à la fois redouté, la jeune fille déchante très rapidement : a-t-elle bien fait de vouloir absolument voir la mer et choisir une grande ville ou aurait-elle dû écouter sa maman qui lui conseillait de choisir une ville de taille équivalente à son village natal ? Ce qui est intéressant c'est que les situations s'enchainent et nous permettent de voir toute la remise en question et l'évolution d'une jeune fille entrant dans l'âge adulte. L'auteure le fait de manière très fluide en y incorporant des demandes pleines de légèretés ou au contraire d'actions comme le sauvetage de la grande horloge pour le nouvel an. J'ai pris énormément de plaisir à retrouver une Kiki téméraire, pleine de sincérité et un brin timide au cours de cette première année sans ses parents.


    votre commentaire
  • Hope OneHope One (1 en cours)
    'Fan (Stéphane Deteindre)
    Comix Buro - 2019
     

    9782344031407

    Résumé éditeur : Megan Rausch se remet mal de sa léthargie : nausées, troubles de la mémoire, paranoïa... Malgré les traitements et la bienveillance de son partenaire de bord, la jeune passagère glisse au fil des jours dans la folie... Aucun signe de vie au sol. À part eux, tout est mort. Stérile. À quoi bon avoir survécu au cataclysme, si tout retour sur terre semble impossible ?

    Mon avis : J'ai du mal avec la Science-Fiction pure en BD mais là, cette notion de huit-clos m'a interpellé. Megan se réveille dans un vaisseau spatial sans aucun souvenir. Pourtant d'après son compagnon, elle s'est portée volontaire pour embarquer dans une navette et dormir jusqu'à un temps définie pour repeupler la Terre. Mais les souvenirs tardent à arriver, son binôme ne lui dit pas tout, et peu à peu, l'oppression se fait ressentir sans qu'elle n'explique pourquoi... Honnêtement j'ai adoré l'ambiance très énigmatique qui nous plonge avec elle dans l'espace. Ce premier tome nous donne clairement deux choix : où Megan est paranoïaque ou son compagnon est bien plus dangereux que ce qu'il n'y paraît...


    votre commentaire
  • Kemono Incidents (1 en cours)
    Shô Aimoto
    Kurokawa - 2019
     

    9782368526675

    Résumé éditeur : Depuis la nuit des temps, des créatures de légendes appelées Kemono vivent cachées des hommes. avec l’expansion de la civilisation humaine, elles ont été chassés de leur habitat naturel et leur existence est désormais menacée. De ces contacts sont nées des hybrides de sang-mêlé comme Kabané, un jeune garçon mi-monstre, mi-humain. Abandonné par ses parents, il est porteur d'une gemme du Destin, un artefact capable de sauver les Kemono de l'extinction. S'engage alors une lutte entre factions rivales pour la récupérer...

    Mon avis : Dans son village, Kabané a toujours été mise à part. Il est régulièrement insulté et personne ne s'intéresse à lui jusqu'à l'arrivée d'un homme de la ville. Ce dernier, ici pour enquêter sur une série d'attaques étranges sur les animaux va s'intéresser de près au jeune orphelin. Décidé à l'aider, il l’emmène avec lui pour travailler dans son agence de détective spécialisée dans les affaires de kemono. Avec Kabané nous découvrons ce milieu et allons enquêter sur des affaires sombres où les dons du jeune homme ne seront pas de trop ! Un début de série prometteuse et pleine de pep's ! Si j'avais peur au début d'entrer dans une nouvelle série de détective sombre, au final on a l'opposé avec certes une part de noirceur mais nuancée par tous les gags du quotidien de Kabané qui ne connait ni les grandes villes ni les gens de manière générale. C'est frais, drôle, prenant bref j'ai été à fond du début à la fin avec ce graphisme soigné.


    votre commentaire
  • C'est lundi que lisez-vous ? #165

    Ce que j'ai lu :

    C'est lundi que lisez-vous ? #165C'est lundi que lisez-vous ? #165C'est lundi que lisez-vous ? #165C'est lundi que lisez-vous ? #165C'est lundi que lisez-vous ? #165

     

     

     

     

     

     

     

     

    C'est lundi que lisez-vous ? #165 C'est lundi que lisez-vous ? #165

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ce que je lis :

    C'est lundi que lisez-vous ? #165

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ce que je compte lire :

    C'est lundi que lisez-vous ? #165


    votre commentaire
  • Bull Mountain
    Brian Panowich
    Traduit de l'américain par Laure Manceau
    Babel Noir - 2018
    9782330096953

    Résumé éditeur : Chez les Burroughs, on est hors-la-loi de père en fils. Depuis des générations, le clan est perché sur les hauteurs de Bull Mountain, en Géorgie du Nord, d’où il écoule alcool de contrebande, cannabis et méthamphétamine jusque dans six États, sans jamais avoir été inquiété par les autorités. Clayton, le dernier de la lignée, a tourné le dos à sa fratrie en devenant shérif du comté. À défaut de faire régner la loi, il maintient un semblant de paix. Jusqu’au jour où débarque Holly, un agent fédéral décidé à démante­ler le trafic des montagnards. Clayton se résout alors à remonter là-haut pour proposer un marché à son frère. Il sait qu’il a une chance sur deux de ne pas en redescendre. Ce qu’il ignore, c’est que Holly en a fait une affaire personnelle, et que l’heure des pourparlers est déjà passée. Roman noir rural et déchirant salué par bon nombre d’auteurs fameux, à commencer par James Ellroy, Bull Mountain se lit comme l’histoire de Caïn et Abel dans un Sud plus poisseux que jamais.

     Mon avis : Un western qui me faisait le l’œil depuis sa sortie grand format, quelle ne fût pas ma joie quand il a été choisi pour notre lecture commune cette année ! Bienvenu chez les Burroughs où dès les premières pages la tension est palpable et la mort rode au sein de cette famille vivant de divers trafics. Le roman est construit avec plusieurs chapitres ayant pour point de vue un des personnages et alternant le présent (l'année 2015) avec le passé pour nous faire remonter jusqu'à plusieurs générations antérieures lors de moment clés au sein de cette famille. J'ai adoré l'atmosphère et ces plongés d'une période à l'autre qui vont nous aider à comprendre ce qui va arriver. Déclenché par Simon Holly, cet agent fédéral, vient pour une proposition simple que Clayton Burroughs, shérif actuel de la ville, n'a qu'à faire à son frère.. Une histoire de famille somme toute classique mais qui nous dépayse et nous entraine au fin fond de cette Géorgie si bien dépeinte par l'auteur ! Il faut toute fois accepter d'être baladé par l'auteur d'un individu à l'autre ce qui peux gêner certains lecteur.
    Je viens d'apprendre qu'il y a une suite, alors je vous reparlerai peut-être plus tard de cette famille des montagnes !


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires