• The Wicked + The Divine (6 en cours)
    Kieron Gillen et Jamie McKelvie
    Glénat Comics - 2016

    9782344018071

    Résumé éditeur : Tous les quatre-vingt-dix ans ou presque, douze dieux se réincarnent dans le corps de jeunes adultes. Ils sont charismatiques et brillants. Ils se tiennent devant des foules immenses, qu'ils emmènent dans l'extase à travers des langues inconnues. La rumeur veut qu'ils soient capables de miracles. Ils sauvent des vies, que ce soit métaphorique ou concret. Ils sont aimés. Ils sont détestés. Dans moins de deux ans, ils seront tous morts...  Fable de fantasy urbaine où les divinités sont des pop stars ressemblant étrangement aux icônes de notre époque, The Wicked + The Divine forme une métaphore fascinante de la jeunesse d’aujourd’hui et de la gloire éphémère érigée en valeur suprême de notre société moderne.
    Véritable phénomène critique et public aux US, meilleure vente comics indé aux US derrière
    The Walking Dead et Saga, elle a été élue meilleure série aux British Awards 2014, a été nommée plusieurs fois aux Eisner Awards 2015 et va être prochainement adaptée en série TV.

    Mon avis : J'étais très intriguée par cette série qui pour moi possédait une touche de sorcellerie. Le début m'intriguant, j'avoue que tout le reste m'a laissé complètement sur le bas côté. Erreur numéro 1 je n'avais pas lu la quatrième de couverture avant de commencer ma lecture, aimant n’imprégner à chaud des premiers tomes. Autant vous dire que je n'ai absolument rien compris... J'ai donc au bout de quelques pages entrepris de lire le résumé, mais là encore j'ai trouvé l'histoire absolument floue du début à la fin... Je pensais que nous aurions à un moment ou un autre la présentation petit à petit des dieux présents mais non, du coup je vous avoue que n'ayant pas compris qui correspondait à quelle divinité je suis passée complètement à côté de ce groupe de personnes mondialement connues et à priori dont le monde entier sait qu'ils ne sont pas des humains ordinaires mais pour le reste... je n'ai pas du tout réussi à rentrer dedans. En cause : trop de personnages, zéro présentation laissant le temps au lecteur de différencier et comprendre les personnages et tout ce flou ambiant dans la narration qui est à mon goût beaucoup trop rapide... Bref grosse déception dont je n'irais jamais plus loin tant ce premier tome m'a laissé de marbre.


    votre commentaire
  • Kaijin Reijoh (1 en cours)
    Tetsuya Tashiro
    Kurokawa - 2020
     

    9782368529867

    Résumé éditeur : Aux quatre coins du monde, des gens se transforment en monstres et sont pris de pulsions meurtrières.
    Le jeune Asuma Sudô mène une vie tranquille et n'a jamais eu affaire à aucun monstre. Obsédé par les filles depuis son enfance, il a un jour le coup de foudre pour une élève d'un lycée de jeunes filles. C'est alors que par un incroyable coup du destin, il se voit proposer d'entrer dans cet établissement, bien qu'il soit un garçon. Asuma se retrouve ainsi aux côtés de la fille de ses rêves, mais il ignore que ce lycée est en réalité une organisation spécialisée dans l'extermination des monstres !

    Mon avis : Si vous aimez le shonen style ecchi et what the fuck avec pas mal d'action, vous allez passer un bon moment ! Personnellement ce n'est absolument pas ma cam mais le scénario, à ma grand surprise, tient néanmoins bien la route et se laisse dévorer. Asuma a tout du jeune pervers obsédé. Mais ses rêves de roi des culottes prend fin lorsqu'il s'éprend d'une jeune lycéenne d'un pensionnat pour filles. Décidant de se racheter une conduite, ses nerfs (et ses saignements de nez) vont être mis à rudes épreuves lorsqu'on lui propose d'intégrer le dit lycée comme unique garçon. J'avais peur que ça partent en couille en mode harem aux vus des penchant pour les culottes de notre héro mais finalement l'histoire secrète de ce lycée prend le pas sur le côté légèrement ecchi de notre héro. Car sa venue ici n'est pas un hasard et je peux vous garantir qu'elle entre bien dans la catégorie n'importe quoi ! Toutefois, pour avoir lu ce premier tome en entier, j'ai été ravie de voir que notre héro ne prend pas sa tâche à la légère et tente de comprendre et d'agir pour le bien de tous. En effet il a pour tâche d'empêcher tout dérapage de la part des jeunes filles quand elles sont en mode combat même si les moyens a utilisé sont complètement tirés par les cheveux. On se retrouve donc avec des complots de sectes, des combats contre des monstres, des artefacts capables de terrasser ces derniers mais dont l'utilisation peut faire perdre le contrôle à tout moment à son utilisatrice et Asuma comme monstre sexuel capable de remettre ses camarades sur le droit chemin...
    Vous l'aurez compris, un ecchi qui n'est donc pas à mettre entre toutes les mains mais dont le fond du scénario reste bien traité et se laisse lire avec beaucoup de dynamisme.


    votre commentaire
  • C'est lundi que lisez-vous ? #221

    Ce que j'ai lu :

    C'est lundi que lisez-vous ? #221 C'est lundi que lisez-vous ? #221C'est lundi que lisez-vous ? #221C'est lundi que lisez-vous ? #221C'est lundi que lisez-vous ? #221

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ce que je lis :

    C'est lundi que lisez-vous ? #221

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ce que je compte lire :

    C'est lundi que lisez-vous ? #221


    votre commentaire
  • Mortal Engines - 2 L'or du prédateurMortal Engines - 2 L'or du prédateur
    Philip Reeve
    Traduit de l'anglais par Luc Rigoureau
    Gallimard Jeunesse - 2018
    978207511554
    Autres volumes du même cycle : 1 Mécaniques fatales

    Résumé de quatrième de couverture :  Depuis qu'ils ont fui Londres en cendres, Tom et Hester voyagent à bord du Jenny Haniver. Traqué, le jeune couple se réfugie à Anchorage, une ville dévastée, hantée par les fantômes et les secrets.

    Mon avis : Encore une saga dont il m'a fallu une cinquantaine de page pour remettre les personnages (tome 1 lu en 2018...) Mortal Engines est pour moi une saga qui mériterait tellement d'être plus connue tant son univers est sympathique et bien développé !
    Dans ce tome 2 nous retrouvons Esther et Tom deux ans après les événements du premier volet. Mais cette fois-ci nous sommes aussi à bord de la ville d'Anchorage en suivant aussi la jeune Margravine , souveraine d'une ville riche et pourtant déserte suite à une épidémie foudroyante. Les chemins de nos trois personnages vont évidemment se recouper autour d'un professeur, connu pour ses livres relatant son exploration d'une Amérique toujours intacte et épargné contrairement aux dires de tous à savoir : cette contrée se nomme aujourd'hui "Terre morte". Voilà donc le but de cet ouvrage mais surtout la découverte de nouveaux clans qui pourraient remettre tout l'univers des villes en question mais cela, nos personnages vont le découvrir bien malgré eux...
    Ce volet se termine sur ce qui pourrait ressembler à une fin même si pour ma part j'en voudrais plus ! L'auteur ne nous laisse que peu de répit et les pages défilent toutes seules tant l'univers est bien décrit et bourré d'actions. J'ai adoré et suis triste d'apprendre que les deux autres tomes n'ont pas été réédité dans cette magnifique édition... Ils existent cependant dans une ancienne édition en poche mais se déroule si je ne me trompe pas bien des années après.


    votre commentaire
  • La Malédiction du pétroleLa Malédiction du pétrole (One-Shot)
    Jean-Pierre Pécau et Fred Blanchard
    Delcourt - 2020
     

    9782756083858

    Résumé éditeur : Jusqu'à une date récente, autour de 2013, le chiffre d'affaires de l'industrie des pétroles était dix fois supérieure à celui de toute autre industrie.
    L'or noir, depuis un siècle et demi, a été le moteur de la croissance et la source des plus grands profits, il a aussi été la cause des plus grands malheurs pour les pays qui en ont trouvé dans leur sous-sol.

    Combien de temps cet état va-t-il durer ? Aucune idée. Depuis 10 ans, on repousse sans cesse le moment où on ne trouvera plus de pétrole sur Terre. Ce sera pour 2040 ? 2060? En tout cas, bien après que la catastrophe écologique du réchauffement climatique, dernière et ultime malédiction, nous ait obligé à nous en passer.

    C'est cette histoire à la fois longue et terriblement courte, cette histoire qui va de pair avec la révolution industrielle et qui va se terminer en ce moment même sous nos yeux, que nous allons raconter...

    Il était une fois, le samedi 27 aout 1859, un faux colonel de l'armée américaine qui creusait un puits au bord d'une petite rivière de Pennsylvanie...

    Mon avis : Une BD documentaire richement illustrée qui intéressera autant les néophytes de géopolitique que ceux par l'histoire du pétrole et divers enjeux actuels qui y sont liés. Les auteurs prennent le taureau par les cornes ou plutôt l'hydre à sept têtes pour remonter de la découverte du pétrole aux dernières actualités sur son cours et ses répercussions sur nos sociétés. Le texte est clair et concis sans être trop pompeux et les illustrations noirs et blancs sont ultra précises et donnent sens aux métaphores et actes explicités au fil des pages. Pour moi qui entend souvent parler de ces crises du pétroles j'ai trouvé là beaucoup de réponses à des questions ou faits qui jusque là me semblaient un peu opaque et en cela ce livre est pour moi une œuvre nécessaire que l'on devrait mettre entre toutes les mains ! De plus le travail soignée du dessinateur rend la lecture très agréable et en fait un véritable ovni de part sa thématique et son graphique


    votre commentaire