• Mangas

  • Konosuba : sois béni monde merveilleuxKonosuba : sois béni monde merveilleux (4 en cours)
    Natsume Akatsuki et Masahito Watari
    Meian - 2020
     

    9782368779156

    Résumé éditeur : Le jeune Kazuma Satô, fan de jeux vidéo qui ne sortait plus de sa chambre, perd la vie dans un accident de voiture... Mais c'est loin d'être la fin pour lui !
    Il rencontre une jolie jeune femme prétendant être une déesse, qui le réincarne dans un autre monde. Ainsi commence le périple de Kazuma pour vaincre le roi des démons... Pense-t-il ! Mais c'était sans compter sur la présence de la déesse Aqua, celle qui l'a réincarné, ainsi que sur Megumin, une lolita qui adore la magie explosive... et sur la difficulté de subvenir à ses besoins primaires dans ce monde où il faut quand même travailler pour vivre !

    Mon avis : Troisième essai chez les éditions Meian avec ce titre paru cet été que l'éditeur m'a gentiment envoyé pour découvrir. Contrairement à Gannibal qui touchait à des thèmes qui me plaisent je dois dire que ce premier tome ne m'a pas autant convaincu non pas qu'il soit mauvais mais ce n'est absolument pas mon style de lecture... Nous sommes dans ce qui se rapproche le plus d'un manga type jeux rpg sauf que cette fois notre noob est décédé avant de se retrouver à Konosuba pour vivre d'incroyables aventures ! Le hic c'est que la sienne commence mal puisqu'il a plutôt envie de se la couler douce et non d'affronter un roi des démons. Souhaitant s'entourer du meilleur : il fait le choix de demander à la déesse qui l’accueille de l'accompagner dans sa quête sans savoir que cette dernière a tout d'une empoté plus que d'une guerrière. L'histoire est donc simple, plutôt tournée humour et reprend tout les codes des guildes mais avec une équipe de bras cassée. C'est donc plutôt drôle avec une aventure qui démarre doucement. Pour ma part je vais m'arrêter là car ce n'est clairement pas le genre d'aventures qui me tient en haleine.


    votre commentaire
  • Alpi the Soul SenderAlpi the Soul Sender (1 en cours)
    Rona
    Ki-oon - 2020
     

    9791032706299

    Résumé éditeur : Les esprits divins sont source de vie. Des communautés se forment sous leur protection, jouissant des bienfaits de leur énergie. Cependant, leur mort enclenche une malédiction qui détruit tout ce qui les entoure… C’est là qu’interviennent les soul senders ! Ces rares élus sont capables d’absorber la pollution maléfique et de délivrer l’âme des esprits qui, une fois apaisés, ne constituent plus une menace.
    Malgré son jeune âge, Alpi fait partie de ces mages d’élite. Aidée de son fidèle serviteur Pelenai, elle fait de son mieux pour remplir sa tâche, en dépit des souffrances extrêmes provoquées par le contact avec les ténèbres divines. La fillette s’est lancée dans une odyssée à travers le monde sur les traces de ses parents, eux-mêmes soul senders et disparus au cours d’une mission…
    L’harmonie avec la nature a un prix ! Au fil de son périple, la courageuse Alpi découvre diverses cultures et autant d’approches différentes des liens entre humains et esprits. Avec sensibilité, sans manichéisme, Alpi the Soul Sender offre une invitation au voyage et, surtout, au partage avec les êtres qui nous entourent.

    Mon avis : Attention pépite et avis pas du tout objectif ! Alpi the Soul Sender nous entraîne dans un bel univers aux graphismes magnifiques bourrés de petits détails et d'esprit divins digne de ceux de Princesse Mononoké (vous le sentez l'avis pas du tout objectif) à la fois magnifique et faisant froid dans le dos cette fable nous entraîne dans un monde où les esprits de la nature communis avec l'humain. Pour la petite comparaison qui m'a fait craqué, le premier chapitre m'a tout particulièrement fait penser aux débuts de Princesse Mononoké mais la comparaison s'arrête là car Alpi est beaucoup moins sombre et nous entraine sur les routes à la recherche de différents villages où chacun n'a pas du tout la même vision de ce lien entre esprits et humains. Alpi est une jeune Soul Sender qui à la charge de purifier les êtres divins lors de leur trépas qui une fois morts (et telle la référence à Mononoké encore) se mettent à pourrir et bruler tout ce qui les entoure. Son rôle est justement de faire un rythme funéraire qui permet à ces êtres le passages dans l'au-delà mais cela n'est pas sans douleur pour elle et sans contrainte surtout pour une si jeune fille ! J'ai beaucoup aimé la douceur et la bienveillance qui émane de cette histoire. Hâte de voir ce que l'auteur nous réserve pour la suite !


    votre commentaire
  • SpyxFamilySpyxFamily (1 en cours)
    Tatsuya Endo
    Kurokawa - 2020
     

    9782380710243

    Résumé éditeur : Twilight, le plus grand espion du monde, doit pour sa nouvelle mission créer une famille de toutes pièces afin de pouvoir s’introduire dans la plus prestigieuse école de l’aristocratie. Totalement dépourvu d’expérience familiale, il va adopter une petite fille en ignorant qu’elle est télépathe, et s’associer à une jeune femme timide, sans se douter qu’elle est une redoutable tueuse à gages.
    Ce trio atypique va devoir composer pour passer inaperçu, tout en découvrant les vraies valeurs d’une famille unie et aimante.

    Mon avis : Attention pépite si vous aimez l'humour et l’espionnage ! Cette série est bien en lice pour devenir mon coup de cœur manga de l'année tant j'ai tout aimé du scénario au graphisme bourré de détails et des mimiques de nos personnages. De quoi ça cause et en quoi c'est le manga de l'année ?
    Nous suivons Twilight excellent agent que rien n'arrête sur une mission de la plus haute importance : approcher un homme qui ne se montre en public que dans l'école très select et réservée à l'aristocratie où est scolarisé son fils. Un défi qui va l'obliger à se dépasser en faisant confiance à autrui puisqu'il va devoir adopter et se servir d'une parfaite inconnue pour réussir un tel coup : il lui faut un enfant ! Et cette inconnue n'est autre qu'une gamine télépathe dont personne ne veut mais dont sa capacité va percer à jour notre héro. C'est ce petit dialogue caché et ses non-dits que la fillette découvre qui font tout les charmes de cette série. J'ai trouvé ça très beau et doux et en même temps le scénario bien qu'improbable tient habillement la route de bout en bout. De quoi rire et passer un bon moment pour les jeunes mais aussi les adultes. Le graphisme est soigné avec juste ce qu'il faut de subtilités pour nous immerger dans les décors. Bref tout du dessin à l'histoire m'a subjugué autant par la simplicité que par l'originalité d'une telle histoire.


    votre commentaire
  • Le Dévoreur de souvenirsLe Dévoreur de souvenirs (2 tomes)
    Nachiyo Murayam
    D'après le roman de : Kyoya Origami
    Moon Light (Delcourt/Tonkam) - 2020
     

    9782413036722

    Résumé éditeur :

    Ryôichi, étudiant, mène des recherches sur les légendes urbaines et s’intéresse à la façon dont elles sont propagées. Alors que plusieurs personnes perdent étrangement la mémoire autour de lui, il entend parler d’un mystérieux

     monstre, le Kiokuya, qui se nourrit de souvenirs. Mais ce Kiokuya existe-il vraiment ? Et pourquoi chercherait-il à effacer la mémoire de ceux qui viennent le voir ?

    Mon avis : Un petit diptyque intriguant et sympathique à la recherche d'une légende urbaine capable de dévoreur des souvenirs difficiles... J'ai bien aimé cette petite enquête aux côtés de Ryôchi et subir avec lui l'impuissance face à l'inexplicable. Car il n'y a rien de pire qu'une personne qui vous ait chère et qui oublie totalement qui vous êtes. Le graphisme est plutôt classique avec un trait plutôt fin et quelques décors mais sans pour autant transcender le genre. L'histoire est belle et plutôt bien construite mais sans pour autant être marquante sur le long terme.


    votre commentaire
  • Iruma à l'école des démonsIruma à l'école des démons (1 en cours)
    Osamu Nishi
    Nobi Nobi - 2020
     

    9782373493863

    Résumé éditeur : Un jour, le jeune Iruma devient, bien malgré lui, le petit-fils adoptif d’un papy démon excentrique. Une nouvelle vie commence alors pour lui à Babyls, une école peuplée de monstres en tout genre, où personne n’a jamais vu d’humain mais tout le monde rêve d’en dévorer un ! Et entre les démons qui le défient en duel, les succubes extravagantes et les épreuves scolaires mettant sa vie en péril, Iruma ne pourra compter que sur un atout : sa gentillesse désarmante. Mais comment un humain au bon cœur va-t-il pouvoir survivre dans cet enfer ?!

    Mon avis : Un petit shonen humoristique à lire dès 10/11 ans qui nous plonge dans le nouveau quotidien d'Iruma. Ce jeune garçon incapable de dire non et qui a toujours vécu en survivant aux plans foireux de ses parents se retrouve vendu à un démon complètement excentrique.Commence donc pour lui (et nous aussi) la découverte d'une école pour démons, car son nouveau propriétaire n'a qu"un rêve : briller en société en ayant un petit fils. Rôle qu'Iruma va jouer à la perfection sans le vouloir et ce dès le premier jour car forcément, même en cachant à tout le monde qu'il est un humain, il va se faire rapidement remarquer et sera au centre de toute l'attention, chose qui le met particulièrement mal à l'aise et qui entrainera beaucoup de réactions cocasses et d'amusement. L'histoire en elle-même est plutôt simple mais marche très bien dès lors qu'on ne fait pas attention aux dessins qui pèchent grandement au niveau des trames et du détails... Pour du gag manga destiné à un jeune public vous me direz ce n'est pas dramatique mais je préfère tout de même le dire.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique