• Derrière le ciel grisDerrière le ciel gris (1 en cours)
    Sugaru Miaki et Loundraw
    Delcourt/Tonkam  - 2020
    9782413023944

    Résumé éditeur : <Kumorizora> a le pouvoir de conduire les gens au suicide, sans laisser de trace. Il élimine les <cibles> qui lui sont soumises, jusqu'au jour où il doit faire disparaître la fragile et énigmatique <Aozora>.
    Mais comment tournera cette rencontre particulièrement cruelle qui pourrait bien basculer vers un surprenant dénouement ?

    Mon avis : Probablement la série la plus noire de cette nouvelle collection, nous suivons un personnage mystère qui a la capacité de prendre possession des actes des hommes. Cette capacité lui donne des taches plutôt ingrates à réaliser au quotidien : il reçoit des noms dont il a la charge de l'élimination tout en maquillant leur mort en suicide. Pour ce faire il s'approprie le corps de la personne quelques jours avant pour donner des signes à son entourage d'un mal être avant de les obliger à se tuer. Mais un jour, sa cible lui donne plus de fil a retordre : en effet aucun ami, aucune passion ou effet personnel tel un réceptacle vide attendant son heure.N'y trouvant aucun intérêt ni amusement, il décide de pousser la personne à connaître le bonheur et la valeur de la vie avant d'accomplir sa tâche. Mais tout ne va pas vraiment se passer comme prévu... Encore une fois les dessins sont très beaux et l'histoire bien que très noire reste dans une subtilité propre aux oeuvres de cet auteur.


    votre commentaire
  • Sayonara Miniskirt Sayonara Miniskirt (1 en cours)
    Aoi Makino

    Soleil  - 2020
    9782302081918

    Résumé éditeur :

    Autrefois membre d’un groupe de J-pop, Nina a vécu une agression au couteau

     lors d’une rencontre avec des fans et ne s’en est jamais remise. Elle décide de retourner au collège mais sous une apparence plus masculine en coupant ses cheveux et en portant l’uniforme des garçons. À la suite d’une vague d’agressions envers les filles, les élèves du collège échangent entre eux sur le sujet.

    Mon avis : Un nouveau manga pour aborder le harcèlement sexuel sous un tout autre angle : celui d'une agression d'idole. Pour ceux novice sur le sujet, les idoles sont des jeunes filles pouvant formées un groupe qui se produisent musicalement et sont ultra populaires au Japon. Leur statut est très particulier puisqu'elle ne peuvent pas avoir de petit ami et incarne à la fois fantasme auprès des hommes et fan-attitude tout en restant dans la décence typiquement nipponne. Nina était très connue mais a brusquement quittée son groupe et vit aujourd'hui coupée de tous. Cheveux coupés et vêtue comme un garçon, son caractère donne l'impression aux restes des élèves qu'elle est antipathique pourtant un jeune lycéen de sa classe va peu à peu tenter de l'amadouer. Néanmoins son terrible secret est sur le point de la rattraper lorsque des jeunes filles sont agressées non loin de son école. Ce premier volume aborde le sujet avec un certain soin et apporte surtout un éclairage nouveau sur la façon dont les adolescentes vivent ce genre de chose. En effet si Nina semble traumatisée et refuse toute part de féminité, on croise tour à tour plusieurs types de jeunes de la plus timide à la plus extravertie qui ne voit aucun mal à être tripotée dans le train par des mains baladeuses qui ne résistent pas à son charme. Ce premier tome reste très introductif et nous laisse dans une ambiance presque polar avec cet énigmatique agresseur mais pour une fois je pense continuer ce petit shojo histoire de voir où il nous mène !


    votre commentaire
  • The Killer InsideThe Killer Inside (2 en cours)
    Hajime Inoryu et Shota Ito
    Ki-oon  - 2020
     9791032705667

    Résumé éditeur : À première vue, Eiji, discret et maladroit, ne se démarque pas de la foule des étudiants de sa fac… Pourtant, il tente depuis longtemps de faire oublier au monde que son défunt père n’était autre que le tueur en série LL, tristement célèbre pour les horribles tortures infligées aux jeunes femmes qu’il a assassinées.
    Après des années passées à fuir la presse, Eiji a enfin réussi à trouver sa place. Mieux, il se réveille un matin avec une des plus belles filles du campus à ses côtés ! Elle lui avoue être tombée amoureuse de lui lorsqu’il l’a sauvée des griffes d’une brute épaisse. Un vrai conte de fées… dont le jeune homme n’a aucun souvenir ! Les trois derniers jours sont un trou noir dans sa mémoire, comme si quelqu’un d’autre avait vécu dans son corps à son insu… Et, pendant son amnésie, un cadavre de femme mutilé a été retrouvé dans le quartier. Pour la police, ça ne fait aucun doute : c’est du LL tout craché… 
    Un serial killer peut-il frapper par-delà la mort ? Avec son scénario travaillé au millimètre et son atmosphère oppressante, ce thriller horrifique vous fera douter de tout… et de tous !

    Mon avis : Un polar de haut vol qui sait nous tenir en haleine ! Eiji, un étudiant tout ce qu'il y a de plus maladroit et effacé se réveille un matin sans aucun souvenir de la veille ni des trois derniers jours. Il découvre avec étonnement et émerveillement qu'il est en couple avec l'une des plus belles filles du lycée mais n'a aucun souvenir de ce moment ni de sa rencontre avec elle... Pourtant ses absences qui vont se répéter laisse derrière lui un sillage plutôt noir... Serait-ce un hasard ou souffre-t-il d'une double personnalité ?
    La tension monte crescendo en superposant à cet ado la réouverture d'une vieille enquête : celle d'un assassin des plus macabres qui n'était autre que son père biologique. 15 ans après une nouvelle victime est retrouvée avec le même mode opératoire que ce meurtrier pourtant mort. Dans des traits léchés qui collent très bien à l'ambiance et rappellent la noirceur malsaine qui règne dans la part d'ombre d'Eiji. Je suis autant intriguée qu'émerveillée par ce scénario qui va je l'espère me faire frissonner pendant pas mal de tomes encore !


    votre commentaire
  • Heart GearHeart Gear (3 en cours)
    Tsuyoshi Takaki

    Ki-oon  - 2019
    9791032705469

    Résumé éditeur : Il y a 200 ans, une guerre planétaire a quasiment anéanti l’espèce humaine. La terre n’est plus peuplée que de machines livrées à elles-mêmes… La jeune Roue est élevée par Zett, un robot pacifique, véritable père de substitution, qui la couvre d’attentions. Leur quotidien est bouleversé par l’arrivée d’un nouveau venu, Chrome. Tout juste activé, il prend le rôle du petit frère naïf et maladroit dans leur étrange famille. Zett tente tant bien que mal de lui faire intégrer la notion d’autonomie… Pas évident pour un robot ! 
    Tout s’accélère quand un “insane”, un androïde fou, détruit Zett avant d’attaquer Roue. Pour Chrome, l’heure du choix est venue : il devient le protecteur de la fillette ! Il se révèle être un combattant surpuissant et écrase son adversaire. Heureusement, l’unité centrale de leur père adoptif est intacte : il ne reste plus qu’à lui trouver un corps compatible… Mais vers qui se tourner dans ce monde vaste et plein de dangers ?

    Mon avis : Un manga qui m'a littéralement transporté et fait réfléchir à bien des égards le tout dans un graphisme épuré et bourré de détails que j'avais déjà bien apprécié dans Black Torch. L'auteur nous propose un bel hommage à la science-fiction avec cet univers peuplé de robot créés par l'homme mais airant sans but depuis leur extinction. Au milieu de ce désert Zett élève peut-être la dernière petite fille humaine et tente de lui enseigner la vie avec ses connaissances. Mais la curiosité de l'enfant va la pousser en dehors des limites et elle va découvrir un étrange robot sans aucun code mémoire : Chrome. Ce robot va vite montrer à tous une puissance hors du commun et tenter à sa manière de comprendre le monde et les normes humaines afin de protéger au mieux Roue. Mais comment savoir quand l'espèce que vous devez protéger à tout pris s'est entre-tuée des décennies plus tôt... Trouveront-ils un moyen de réparer Zett et de sortir indemne de ce monde inconnu régit par des robots désabusés d'un avenir sans aucun humain pour leur donner des ordres et qui tentent comme ils le peuvent de donner un sens à leur vie...


    votre commentaire
  • Le prix du reste de ma vie (1 en cours)
    Sugaru Miaki et Souichi Taguchi
    Delcourt/Tonkam  - 2020
    9782413026570

    Résumé éditeur : Kusunoki était un enfant plein de rêves et d'ambitions. Désormais jeune adulte désargenté, il entend parler d'une boutique dans laquelle il était possible de vendre son espérance de vie.
    Après estimation, son existence n'est évaluée qu'à quelques milliers de yens... Il décide toutefois de la vendre, à l'exception de ses trois derniers mois. 
    Le compte à rebours est désormais lancé. Avec cette épée de Damoclès au-dessus de la tête, il va alors envisager son avenir autrement et, peut-être, apprendre à connaitre la vraie valeur de la vie....

    Mon avis : Une histoire beaucoup plus noire mais pas moins glauque que Parasites amoureux dans la mesure où notre protagoniste a tout du looser complètement dépassé par la vie. Sa vie qu'il a complètement ratée et dont il va découvrir le prix avec beaucoup de déception, cette vie qu'il a attendu mais qui n'a jamais changé dans le bon sens, il va la troquer sans scrupule contre de l'argent. Les dessins toujours très beaux de cette collection rende le tout très subtil, pourtant impossible de m'attacher à ce personnage dont il ne reste plus que trois mois à vivre. Chargée de le surveiller, une jeune femme de l'agence suit ses moindres faits et gestes et doit remettre un rapport sur son comportement. C'est ce personnage secondaire qui m'a en revanche complètement intriguée d'abord par cet étrange travail qui n'est pas sans me rappeler celui de Fujimoto dans Ikigami, mais surtout car ce qu'elle va confier à Kusunoki laisse penser à un destin bien funeste et une vie sous l'emprise de cette étrange agence qui m'a plus qu'intriguée !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique