• Les Carnets de l'apothicaireLes Carnets de l'apothicaire (2 en cours)
    Itsuki Nanao et Nekokurage
    Ki-oon - 2021

    9791032707784

    Résumé éditeur : À 17 ans, Mao Mao a une vie compliquée. Formée dès son jeune âge par un apothicaire du quartier des plaisirs, elle se retrouve enlevée et vendue comme servante dans le quartier des femmes du palais impérial ! Entouré de hauts murs, il est coupé du monde extérieur. Afin de survivre dans cette prison de luxe grouillant de complots et de basses manœuvres, la jeune fille tente de cacher ses connaissances pour se fondre dans la masse.
    Mais, quand les morts suspectes de princes nouveau-nés mettent la cour en émoi, sa passion pour les poisons prend le dessus. Elle observe, enquête… et trouve la solution ! En voulant bien faire, la voilà repérée… Jinshi, haut fonctionnaire aussi beau que calculateur, devine son talent et la promeut goûteuse personnelle d’une des favorites de l’empereur. Au beau milieu de ce nid de serpents, le moindre faux pas peut lui être fatal !
    Découvrez la face cachée du lieu le plus secret de la cité impériale ! Dans ce monde de femmes régi par les hommes, Mao Mao aura besoin de toute son intelligence et de tout son savoir pour démêler les intrigues de la cour… Avec son héroïne hors norme et ses décors magnifiques, ce manga événement adapté d’un roman à succès a tout pour plaire ! Et vous, aurez-vous le courage de goûter à ses délices ?

    Mon avis : Une nouveauté très attendue et originale qui nous entraine dans les secrets de la cour Impériale avec la jeune Mao. Enlevé et mise comme servante dans cette immense cour où tout faux pas peut vous attirer de gros ennuis. La jeune fille, éduquée et pleine de connaissances puisqu'elle travaillait pour un apothicaire va se faire remarquer par un très énigmatique personnage qui n'est autre que le seul homme qui ne soit pas eunuque à pouvoir déambuler dans cette immense ville au sein du palais impérial. Elle va devoir montrer ses compétences et résoudre des énigmes et nous faire découvrir les coulisses de cet immense harem appartenant à l'Empereur. Le graphisme est très soigné et rempli de petits détails pour nous émerveiller et l'histoire nous longe dès les premières pages dans l'ambiance feutrée et très compartimentée du quartier des femmes. Comme beaucoup, le charme a opéré dès les premières pages et m'a complètement passionné ! J'ai hâte d'en savoir plus sur les aventures mais aussi les réflexions de la jeune Mao qui donne un regard sur la façon dont les femmes sont traités mais aussi les conditions de chaque "niveau de faveur" qui règne dans ce palais.


    votre commentaire
  • C'est lundi que lisez-vous ? #252

    Ce que j'ai lu :

    C'est lundi que lisez-vous ? #252C'est lundi que lisez-vous ? #252C'est lundi que lisez-vous ? #252C'est lundi que lisez-vous ? #252C'est lundi que lisez-vous ? #252

     

     

     

     

     

     

     

     

    C'est lundi que lisez-vous ? #252C'est lundi que lisez-vous ? #252C'est lundi que lisez-vous ? #252C'est lundi que lisez-vous ? #252C'est lundi que lisez-vous ? #252

     

     

     

     

     

     

     

     

    C'est lundi que lisez-vous ? #252C'est lundi que lisez-vous ? #252

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ce que je lis :

    C'est lundi que lisez-vous ? #252

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ce que je compte lire :

    C'est lundi que lisez-vous ? #252


    votre commentaire
  • La Trilogie de la Poussière - 2 La Communauté des espritsLa Trilogie de la Poussière - La Communauté des esprits
    Philip Pullman
    Traduit de l'anglais par Jean Esch
    Gallimard Jeunesse - 2020
    9782075093712
    Dans le même série : La Belle Sauvage ;

    Résumé éditeur : Lyra a vingt ans. Déterminée et tourmentée, elle étudie à Sainte-Sophia quand son chemin croise celui d'un éminent professeur nommé Malcolm. Au cœur d'un monde hostile, ils s'engagent malgré eux dans un périlleux voyage: le mystère de la Poussière les mènera bien au-delà d'Oxford et des frontières de l'Europe, jusqu'à un désert hanté d'Asie centrale.

    Mon avis : Un deuxième tome que j'attendais comme le messi puisqu'il se passe vingt ans après le premier et surtout quelques années après la fin de la trilogie À là croisée des mondes, j'étais excitée comme une puce à l'idée de retrouver Lyra, son Oxford et voir ce qu'elle et Pan devenait surtout après avoir lu Lyra et les oiseaux l'an dernier. Je dois dire que cette lecture est vraiment en demi-teinte... Par rapport au tome 1 ce saut temporel fait naitre une relation qui a mon sens arrive comme un cheveux sur la soupe... En fait c'est cette impression de cheveux sur la soupe qui m'a tenue tout au long de ma lecture alors même si la plume de Pullman reste belle et entraînante ce tome fut très long et qui sert, à mon sens, de longue introduction en nous bombardant de personnages et d'éléments pour comprendre contexte qui entoure cette "nouvelle guerre" à venir. Cet aspect reste intéressant pour en apprendre plus sur le contexte géopolitique du monde de Lyra mais il ne se passe rien ou du moins rien qui fasse avancer l'intrigue alors j'espère que ce dernier tome sera à la hauteur pour nous apporter les réponses nécessaire sinon grosse déception...

    Je vais prendre le temps de vous expliquer ce qui m'a gêné par contre attention ça va vous révéler la fin de A la croisée des mondes et ce qui se passe dans "La Communauté des esprits"...  Vous êtes prêts ? Mon principal problème reste la relation d'aversion entre Pan et Lyra que je trouve improbable et à des années lumières du caractère de Lyra dans la fin de la trilogie. Alors oui elle s'est séparé de Pan mais l'animosité entre eux certes montre bien le difficile passage de l'âge adulte mais je sais pas pour moi c'était de base pas plausible. Ensuite parlons du Jordan College qui change du tout au tout sans que strictement personne n'intervienne alors oui les temps change mais l’attitude qui s'en suit vis à vis de la jeune fille n'est encore une fois pas plausible à mes yeux...
    Parlons de l'intrigue en elle-même : Pan est témoin d'un meurtre lors d'une virée nocturne et entraine Lyra dans une guerre dans les pays d'Orient autour d'une mystérieuse rose aux vertues discutables. Pan  va partir de son côté prouver à Lyra qu'elle a tord dans ses nouveaux choix de croyances et Lyra va quand à elle partir à la recherche de Pan qu'elle pense être dans un mystérieux endroit où se réunirait les daemons sans leur humain. Chose plutôt étonnantes quand on sait que seul les sorcières sont censées avoir ce don ... De plus cette communauté de gens sans daemon s'organise en petit réseaux alors même que le Magisterium semble au commencement d'un nouveau départ et de mesures durcies pour contrôler le monde. Comment n'ont-ils pas eu vent de ça ? Encore une fois pourquoi après tout ce qui c'est passé ont-ils laissé tranquille Lyra pendant toutes ces années pour décider de mettre la main sur elle coute que coute maintenant ? J'ai bloqué ! Je sais pas mais vis à vis de sa première trilogie ça n'a rien à voir... Will me manque tellement...  Parlons ensuite du voyage de Lyra qui traversera plusieurs villes mais sans pour autant avancer dans sa quête si ce n'est niveau dépression. Chaque nouvelle ville suit malheureusement le même schéma et on s'y ennuie vite : elle rencontre par hasard quelqu'un, découvre des choses sur son passé, est intriguée par des allusions à la communauté des esprits (la magie brille d'ailleurs magistralement par son absence totale dans ce tome) et puis vite elle change de ville complètement perdue et pleine de désillusions... Il y a également une scène de viol totalement gratuite à mon sens et qui n'ajoute strictement rien à l'histoire tout comme ce besoin d'actualiser son intrigue en parlant de migrants et de troubles dans des pays déjà instables... Honnêtement j'ai trouvé que ça arrivait encore une fois comme un cheveux sur la soupe et disons que l'intrigue commence vraiment niveau révélation à la dernière page... voilà voilà pour les grandes lignes j'ai pris plaisir à le lire mais je n'ai pas compris l'intérêt de ce tome de bout en bout car non à la fin on ne sait toujours pas qui sont exactement la communauté des esprits, les multitudes d'enjeux sont étroitement imbriqués mais n'avancent pas des masses surtout que la dernière moitié du livre est quasiment que du poins de vue de Lyra contrairement au début qui donnait une certaine dynamique et permettait de voir les avancées de chaque pions sur l’échiquier...


    votre commentaire
  • Invisible KingdomInvisible Kingdom (1 en cours)
    G. Willow Winlson et Christian Ward
    Hi Comics - 2020
     

    9782378872519

    Résumé éditeur : Vess est une jeune "non-un" tout juste initiée et dévorée par une foi inébranlable dans l'enseignement de la Renonciation. Pilote de fret aguerrie au service de la méga-corporation Lux, Grix est son antithèse. Elle trace sa route de planète en planète, épaulée par un équipage téméraire. Tout bascule quand Vess, récemment nommée scriptorienne, et Grix, plongée dans son inventaire, tombent sur une information explosive...Cette découverte fait planer un danger aussi grave qu'immédiat sur les deux femmes, une révélation qui menace de faire chanceler les fondations de leur univers.

    Mon avis : Un premier volume où il faut s'accrocher et dont la si belle couverture biaise un peu sur le graphisme qui se trouve à l'intérieur. Si au niveau des couleurs ont est dans les tons, les dessins font beaucoup moins précis au niveau du détails, et pour ma part j'ai eu beaucoup de mal à apprécier le traits des personnages. Nous voici dans un histoire digne de Saga mais pas aussi barrée... Lux est légal d'Amazon et dicte la société en imposant aux gens un besoin constant de commander des objets divers. D'un côté nous suivons un vaisseau et son équipe livreur pour Lux et à priori dans la panade suite à des soucis technique donnant lieu à un retard sur la livraison et de l'autre une jeune fille en pèlerinage pour devenir 'nonne' auprès d'une secte religieuse nommée les Invisible. Ce groupe dont le regard est caché par un tissu s'adonne au détachement de tout ce qui n'est pas nécessaire afin d'ouvrir les yeux sur le monde. Mais chaque personnage va faire une découverte qui mettre à mal la multinationale et la secte qui sont pourtant de notoriété publique antinomiques. Une course contre la montre va alors commencer pour faire taire voir carrément disparaitre ces petits témoins d'un trafic colossal. Si l'histoire m'a prise dès le début j'ai beaucoup plus de mal avec le graphisme je dois l'avouer....


    votre commentaire
  • Le Grimoire d'Elfie Le Grimoire d'Elfie (1 en cours)
    Arleston, Alwett et Mini Luvdin
    Drakoo - 2021
     

    9782490735105

    Résumé éditeur : Depuis la mort de leur mère, Elfie et Magda vivent chez une tante acariâtre. Mais un jour leur sœur aînée revient de Londres : elle a transformé un bus anglais en librairie ambulante pour aller de village en village. Une nouvelle vie commence !Leur première étape les amène dans une île bretonne où de vieilles rancœurs secouent la population, pour un mystérieux timbre perdu. Mais surtout, Elfie découvre qu’elle a hérité des talents de sorcière de sa mère et d’un grimoire qu’elle doit nourrir de ses écrits…
    Un récit tendre et aventureux, balançant entre mystères et charme des petites choses du quotidien.

    Mon avis : Encore une nouveauté qui a fait du bruit et pour le coup je ne peux qu'être d'accord par le succès de cette série jeunesse. Elfie nous entraine dans son quotidien et celui de ses deux sœurs et mêle habillement magie et tranche de vie suite à un drame. En effet cette cadette qui adore faire des origamis a perdu sa maman au cour d'un terrible drame dont les répercussion sur elle mais aussi ses sœurs présentes ce jour là, vont les marquer durablement. Si leur nouvelle vie chez une tante semble un peu trop stricte au goût de la jeune fille, leur ainé qui vient de monter une librairie ambulante va leur permettre un vrai échappatoire pour aller de l'avant mais surtout découvrir quelques secrets de familles... En effet, Elfie va se voir léguer un étrange grimoire dont toutes les pages sont vierges avec pour seul titre : nourris-moi. Alors qu'elle décide de l'utiliser pour écrire des histoires, des choses étranges se produisent tout en arrivant dans une nouvelle vie au cœur d'un petit village breton où un climat plein de tension semble diviser les habitants...
    C'est frais, on ne s’ennuie pas une minute et on aborde à la fois du fantastique et la notion de deuil et de reconstruction après un drame.  Bref j'ai ADORÉ du début à la fin en plus le graphisme super lumineux permet d'apporter gaité et fraicheur à un récit qui par moment nous ferait presque verser une petite larme !


    votre commentaire