• Ceux qui saurontCeux qui sauront
    Pierre Bordage
    J'ai Lu - 2010
    9782290020586
    Autres volumes du même cycle : Ceux qui rêvent ; Ceux qui osent

    Résumé éditeur : Et si la Révolution française n'avait pas eu lieu ? Voici le portrait d'une France qui ne fut jamais, où une minorité d'aristocrates continue, aujourd'hui, d'asservir les masses populaires, notamment en interdisant l'instruction. Jean, fils d'ouvrier, en fait la dure expérience lorsqu'une descente de police met un terme brutal aux cours qu'il suit clandestinement. Incarcéré, puis libéré par la Résistance, il devient un hors-la-loi. Clara, elle, est née du bon côté de la barrière. Pourtant, la vie dorée qu'on lui impose et les inégalités dont souffre son pays la révoltent. Deux personnages, un destin commun : changer le monde...

    Mon avis : Depuis le temps que je souhaite découvrir ce grand auteur de l'imaginaire ! Pierre Bordage a une œuvre plutôt importante et il m'a été dur de savoir par quel titre commencer. Aimant plus facilement les histoires de dystopie plutôt que de space-opera je me suis donc procurée cette uchronie qui fixe le principe suivant : la révolution française de 1789 a échoué, la monarchie existe toujours et interdit à quiconque non courtisan ou noble d'apprendre à lire et écrire. Au cœur de ce royaume où les innovations ont été freiné par les royautés des différents pays pour éviter au peuple de s'en servir...  Nous suivons par alternance Jean un "cou noir" qui arrive en âge où il peut travailler et aider ainsi sa famille avec son maigre salaire et Clara une jeune fille de la haute société qui n'a qu'une envie découvrir le monde. Malheureusement alors que l'un apprend la dure réalité de la vie et de son rang social, l'autre est contrainte de se marier avec un parfait inconnu choisi par ses parents. Heureusement pour ces deux jeunes gens le destin en décidera autrement... Tour à tour hors-la-loi et pris dans un dilemme de conscience.  Un premier tome que j'ai dévoré, qui n'est pas allé jusqu'au coup de cœur mais que j'ai trouvé très intéressant et bizarrement d'actualité...
    Dans ce Versailles de 2008, la colère du peuple gronde, même si toutes les révoltes précédentes se sont finies dans un bain de sang, la famine ne donne plus rien à perdre... Une uchronie fort sympathique pour démarrer la trilogie. Étape suivante : "Ceux qui rêvent" !

    Ceux qui sauront


    votre commentaire
  • Le Douzième chapitreLe Douzième chapitre
    Jérôme Loubry
    Livre de poche - 2019
    9782253259923

    Résumé éditeur : Été 1986. David et Samuel ont douze ans. Comme chaque année, ils séjournent en Vendée, au bord de l’océan, dans le centre de vacances appartenant à Vermont Sidérurgie, l’employeur de leurs parents. Ils font la connaissance de Julie, une jeune fille de leur âge, et les trois enfants deviennent inséparables. Mais une ombre plane sur la station balnéaire et les adultes deviennent mystérieux et taciturnes.
    Puis, alors que la semaine se termine, Julie disparaît. Trente ans plus tard, David est devenu écrivain, Samuel est son éditeur. Depuis le drame, ils n’ont jamais reparlé de Julie. Un jour, chacun reçoit une enveloppe. À l’intérieur, un manuscrit énigmatique relate les événements de cet été tragique, apportant un tout nouvel éclairage sur l’affaire.

    Mon avis : Un titre que j'avais déjà repéré lors de sa sortie grand format mais dont je n'ai jamais pris le temps de le sortir de ma PAL... Une jolie découverte qui m'a complètement happée même si j'ai pressenti certaines choses venir j'ai pris énormément de plaisir à me plonger dans un manuscrit nous entraînant en 1986 et sur lequel plane beaucoup de mystères... Qui a envoyé ces pages à 3 personnes ? Qui sont-elles ? Comment l'auteur pouvait-il savoir ces détails dont même David, 12 ans à l'époque, ne se souvenait plus aujourd'hui... Et surtout que raconte ce mystérieux douzième chapitre ? Un bon polar haletant et comme je les aime alternant différents points de vues et époques pour découvrir un véritable drame social qui a touché ce camp de vacances ouvrier l'été 1986...
    Ayant reçu son petit dernier intitulé "Les Réfugiés" je me ferais une joie de continuer ma découverte de cet auteur.


    votre commentaire
  • Contes tchèquesContes tchèques
    Anonymes
    Traduit du tchèque parArnault Maréchal, Hana-Rihova-Allende et Aurélie Rougé-Garma
    L'école des loisirs - 2002
    9782211067720

    Résumé éditeur :  On ne connaît pas en France les contes qui font les délices des enfants tchèques. Pour remédier à cette injustice, les auteurs de « Cheveux d'or » ont longuement exploré le vieux fonds populaire tchèque et ils ont lu et relu la collecte de Karel Erben, cet archiviste poète qui, au début du siècle dernier, fit le tour des châteaux de Bohème pour sauver de l'oubli les contes populaires qui dormaient oubliés au fond de vieux grimoires. À cette époque, le tchèque n'était plus parlé que par une minorité de paysans, l'allemand était devenu la langue courante, celle des écrivains et des intellectuels.
    Aujourd'hui, ils nous font partager leur émerveillement pour ces histoires venues pour la plupart du Moyen Age.

    Mon avis : J'ai cherché en vain des contes tchèques avant de tomber sur ce petit  recueil chez l’École des loisirs. Ce petit recueil se lit comme une balade et nous entraine dans la période du Moyen-Age. Ce qui m'a le plus surpris réside dans plusieurs contes : quel que soit la classe sociale des personnages, ils restent très humains et prêts à aider leur prochain là où nos princes de contes auraient directement passé leur chemin sans proposer à une vieille femme du peuple pain et chaleur comme ici. Ils donnent également une grande part bienveillante aux animaux dont les héros ne se méfinte jamais et pour qui les créatures de la forêt sont très souvent une aide et non une bête sauvage à tuer sur le champ. J'ai regretté de ne lire qu'un seul conte avec des dragons en revanche. J'espère trouvé directement à Prague de jolis livres sur le sujet (et écrit en français ! ). Sinon, les thèmes sont relativement les mêmes que les nôtres. Prince en quête de destiné, aide des plus pauvres, marmite ensorcelée, par contre, il n'y a finalement que peu de scène de guerre ou d'opposition avec des pays ou roi voisin, l'avidité reste dans la famille !


    votre commentaire
  • L'Autre villeL'Autre ville
    Michal Ajvaz
    Traduit du tchèque par Benoît Meunier
    Mirobole - 2015
    9791092145359

    Résumé éditeur :  Dans une librairie de Prague, un homme trouve un livre écrit dans un alphabet inconnu et l’emporte chez lui ; bientôt l’ouvrage lui ouvre les portes d’un univers magique et dangereux. À mesure qu’il s’enfonce dans les méandres de cette autre ville, il découvre des cérémonies baroques, des coutumes étranges et des créatures fascinantes ; derrière la paisible Prague des touristes, des cafés se muent en jungles, des passages secrets s’ouvrent sous les pieds et des vagues viennent s’échouer sur les draps…  Livre hypnotique entre merveilleux et surréalisme, L’Autre Ville est une ode à la quête, et au courage nécessaire pour affronter les nouveaux mondes qui ne cessent de nous appeler.

    Mon avis : Depuis sa sortie je rêvais de découvrir cet auteur et à travers lui la République Tchèque. Les pays de l'Est m'ont toujours beaucoup intrigué et à travers ce roman c'est une vision à la fois terrifiante et fascinante de leur capitale qui nous est donnée. Prague, une librairie, et un livre choisi au hasard. Tout était là pour me plaire un peu comme m'avait enchanté L'Ombre du vent il y a tant d'années.
    J'ai littéralement dévoré ce roman qui nous donne des descriptions de quartiers et de rues qui m'ont transporté du début à la fin dans cette quête qui commence par un mystérieux alphabet. Car à travers cet achat fortuit, notre personnage va redécouvrir sa ville et s'y perdre à plus d'une reprise. Car au sein de Prague il existe une autre ville. Celle de l'envers des choses, vous savez ce recoin derrière la porte ou cet angle de pièce qui fait tellement parti de votre quotidien que jamais vous n'y avez vu cette brèche d'un autre monde fait de ténèbres et d'étrangetés. Ce moment parfois où l'on a l'impression d'entendre des bruits comme la mer ou le train alors qu'il n'y en a pas dans la ville où nous sommes... Et bien tout ça s'explique par cet entre-vide dont personne ne soupçonne l’existence avant de tomber dedans. Entre onirisme et fantasmagorie légère, chaque page nous perd parfois dans cette incroyable ville qui est tour à tour faite d'art, de cérémonie étrange, de ski sur draps ou de la grand histoire des batailles de salle de bain. Ces passages nécessitent en revanche d'être au calme car il y a de longue descriptions voir des digressions assez conséquentes surtout au début qui pourront en dérouter plus d'un. Pour ma part je me suis laissée portée sans aucun problème par la plume de l'auteur bien que certains moments nous donne le sentiment d'être assurément autant perdu que notre personnage (petite dédicace à la conférence à 2h du matin dans une salle de philosophie...) mais tout est tellement cohérent malgré la folie de certaines descriptions qu'on est entrainé de gré ou de force dans cet entre-vide où plusieurs cultes s'affrontent pour redonner à notre monde son sens perdu depuis longtemps ! J'ai beaucoup aimé les réflexions qui découlent de ce voyage, comme la notion de patrie ou d'attachement qui vont hanter notre narrateur et j'ai de ce fait très envie de lire d'autres œuvres de cet auteur par la suite.


    votre commentaire
  • Shikanoko - Livre 2 La Princesse de l'automneShikanoko - Livre 2 La Princesse de l'automne
    Lian Hearn
    Traduit de l'anglais par Philippe Giraudon
    Gallimard Jeunesse - 2017
    9782075076432
    Autres volumes du même cycle : Livre 1 L'Enfant du cerf ; Livre 3 ; Livre 4

    Résumé éditeur :  Aux sources du Clan des Otori... Le deuxième livre de la nouvelle épopée fantastique de Lian Hearn.
    Le destin de Shikanoko s'est assombri. Le masque du cerf qui lui conférait ses pouvoirs magiques est brisé. Alors que les catastrophes naturelles se succèdent et que s'engage la bataille pour le Trône de Lotus, Shikanoko peut-il garder l'espoir de retrouver Akihime, la Princesse de l'Automne, et l'enfant empereur?

    Mon avis : Je regrette d'avoir mis autant de temps à lire la suite de cette série car je me suis retrouvée bien perdue entre les nombreux personnages et les liens qui les unissent... il m'a fallu une bonne centaine de page pour que tout me revienne mais quel régal ! Cette fois, nous plongeons dans le vif de l'action en retrouvant nos personnages là où nous les avions laissés. Les mois passent, chacun tentant de survivre avec ses regrets et pourtant, leur destiné était faîte pour s'entre-mêler. L’auteure possède un incroyable talent de narration qui nous plonge littéralement dans cette aventure encore et toujours autant fantastique que politique... cette fois même les cieux s'en mettent et la prophétie tant annoncée est sur le point de se réaliser...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique