• Six Fourmis blanchesSix Fourmis blanches
    Sandrine Collette
    Livre de Poche - 2016
    9782253092872 

    Résumé éditeur : Dans ces montagnes du nord de l’Albanie, le mal rôde toujours. Dressé sur un sommet aride et glacé, Matthias s’apprête pour la cérémonie du sacrifice. Très loin au-dessous de lui, le village entier retient son souffle. À des kilomètres de là, Lou et ses compagnons partent pour trois jours de trekking intense. Mais, égarés dans une effroyable tempête, terrifiés par la mort de l’un d’entre eux, ils vont devoir lutter pour survivre. 

     Mon avis : Après une première expérience terriblement flippante et addictive avec Des Nœuds d'acier, j'ai décidé de me mettre dans le mood noël/hiver avec ce nouveau titre de saison. J'avoue avoir été un peu déçue car m'attendant à un polar bien prenant aux tripes, ce roman noir est beaucoup plus mystique et penche plutôt sur de la petite virée qui tourne mal... En effet un petit groupe de français se retrouve tirés au sort pour un séjour tout frais payer par une agence de voyage pour un trekking en montagne en Albanie. Nous y suivons Lou et son compagnon, pas sportive pour un sous mais bien décidé à profiter du paysage pour se ressourcer. Parallèlement à notre groupe de randonneur nous découvrir Mathias, un montagnard possédant un don et qui travaille localement comme "sacrificateur" pour éloigner le mal des montagnes des familles faisant appels à lui. Si le lien entre ces deux affaires met un certain temps à voir le jour, j'avoue avoir mis du temps à m'attacher aux personnages. D'un côté nous suivons un petit village et le quotidien de ce sacrificateur, de l'autre une petite expédition qui tourne mal lorsqu'une tempête survient et que leur guide juge bon de ne pas faire demi-tour. La tension est là, et j'avoue avoir stressé et eu froid pour eux mais je m'attendais peut-être un du plus brut de décoffrage pour ce titre. L'histoire reste tout de même très bien et prenante et nous vaccine durablement à l'idée de faire ce type de rando lorsque l'on est novice. Qui la montagne prendra et qui sauvera-t-elle ? Vous le saurez uniquement en finissant ce roman !


    votre commentaire
  • Tehanu (Cycle de Terremer 2)Tehanu (Cycle de Terremer 2)
    Ursula K. Le Guin
    Traduit de l'anglais par Isabelle Delord-Philippe
    Livre de poche - 2008
    9782253123675

    Autres volumes du même cycle : Terremer ; Contes de Terremer, Le Vent d'ailleurs

    Résumé éditeur : Tenar, devenue guérisseuse et sorcière, accepte la responsabilité de Tehanu, la petite fille qui a été atrocement mutilée. Mais Tehanu est aussi une fille-dragon.

    Tehanu est la suite de Terremer, le deuxième volet du cycle éponyme d'Ursula K. Le Guin, porté à l’écran par Goro Miyazaki, qui comporte également les Contes de Terremer et Le Vent d'ailleurs.

    Mon avis : Après mon énorme coup de cœur pour le tome précédent qui regroupait trois histoires de Terremer, je me suis lancée dans celui-ci avec la même avidité d'autant que l'Ultime rivage qui se passe juste avant constituait beaucoup de l'adaptation de Goro Miyazaki, je me disais donc chouette on va enfin rencontrer Therru ! Ce nouveau tome se déroule presque en même temps que la fin de L'Ultime Rivage sauf qu'au lieu de suivre Arren et Épervier nous découvrons ce qu'est devenue Tenar. Maintenant femme paysanne, son quotidien de veuve est bouleversée par le sort de la petite Therru, une enfant laissée pour morte le visage au cœur des flammes par ses parents. Dans ce volume on suit exclusivement son quotidien avec cette enfant qui contrairement au dessin animé est vraiment très très jeune, elle n'est qu"une enfant alors qu'Arren est un jeune adulte à côté ! Bref je dois dire que ça m'a un peu déçu car je m'attendais à retrouver la fin du Ghibli (partie justement qui m'intéressait le plus) alors que ça n'a rien à voir. De plus ce tome est relativement "mou" par rapport aux autres. La seule grande action arrive à la fin et m'a paru comme un cheveux sur la soupe... Tenar doit tout quitter précipitamment car son ancien maitre qu'elle considère comme son père et qui est mourant. Arrivée dans la capitale de Gont, nous nous apercevons que contrairement à sa nouvelle vie dans les terres, elle est ici stigmatisée comme l'étrangère avec cette enfant mutilée à son bras et nous montre comment les femmes sont traitées par rapport aux hommes. De plus nous voyons bien que l'insécurité liée au mal du tome précédent gagne du terrain et rend les routes comme les villes dangereuses pour une femme et une jeune enfant. Ce point sociologique était plutôt bien analysé et traité par l'auteure entre la jeune Therru complètement peureuse de ses semblables et Tenar, traitée au rabais d'une part à cause de sa féminité mais aussi parce qu'elle a une peau marqué des iles du nord. Toutes ses réflexions en tant que femme, prêtresse, veuve et mère font la plus grosse partie du livre mais on est loin de la grande aventure des premiers tomes. Notre Archimage aura également perdu complètement de sa superbe et brillera par son absence sur une grande partie du roman. Après j'aurais peut-être eu moins d'ennui sans avoir vu son adaptation qui nous donne toutes les révélations de la fin...


    votre commentaire
  • Le Poids des secrets - 2 HamaguriHamaguri
    Aki Shimazaki
    Actes Sud (Babel) - 2007
    9782742765171
    Autres volumes du même cycle : Tsubaki, Tsubame ; Wasurenagusa ; Hotaru

    Résumé éditeur: Enfant illégitime, Yukio est très attaché à une petite fille avec laquelle il joue quand elle vient au parc avec son père. Le jour où sa mère se marie, ils quittent Tokyo pour Nagasaki. Une autre vie commence, avec enfin une figure paternelle, mais Yukio reste d’un naturel solitaire. Il pense souvent à la fillette qui l’avait demandé en mariage et dont il garde un souvenir aussi doux que vague. À l’adolescence, pendant la Seconde Guerre mondiale, il tombe amoureux de sa nouvelle voisine mais ne peut oublier sa promesse d’enfant…

     

    Mon avis : Dans cette suite nous suivons un petit garçon Yukio et son quotidien d'avant guerre plutôt difficile par le fait d'être un enfant illégitime. Son quotidien étrange va être bouleverser par l'arrivée d'un nouveau "papa" qui va lui permettre de quitter les brimades qu'il subissait et découvrir en grandissant  les premiers amours mais aussi le questionnement envers le gouvernement. J'avoue qu'ayant lu le premier volume il y a plusieurs années je ne me souvenais que très peu des personnages et j'ai eu du mal à faire le lien entre les deux histoires. J'aime beaucoup cette plume et la façon que l'auteur choisi pour amener chaque secret. Je n'ai plus qu'à rajouter sur ma liste au papa noël la suite de cette magnifique et poétique série.


    votre commentaire
  • Terremer (Cycle de Terremer 1)
    Ursula K. Le Guin
    Traduit de l'anglais par Philippe R. Hupp et Françoise Maillet, Patrick Dusoulier
    Livre de poche - 2007
    9782253119722

    Autres volumes du même cycle : Contes de Terremer, Tehanu, Le Vent d'ailleurs

    Résumé éditeur : Ici, il y a des dragons. Il y a des enchanteurs, une mer immense et des îles.
    Ged, simple gardien de chèvres sur l’île de Gont, a le don. Il va devenir au terme d’une longue initiation, en traversant nombre d’épreuves redoutables, le plus grand sorcier de Terremer, l’Archimage.

     

    Ce volume réunit les trois premiers livres de Terremer, Le Sorcier de Terremer, Les Tombeaux d’Atuan et L’Ultime Rivage, dans une traduction soigneusement révisée et complétée par Patrick Dusoulier.
    Le cycle de Terremer a inspiré le splendide film d’animation de Goro Miyazaki,
    Les Contes de Terremer.

    Mon avis : Le Ghibli des Contes de Terremer m'a laissé depuis de nombreuses années avec tout un tas de questions laissées sans réponses... J'avais donc très envie d'un jour lire la saga dont ils se sont inspirés et honnêtement je ne regrette pas le moment choisi pour sauter le pas car ce premier très gros volume m'a emporté dès les premières pages dans les contrées du Gont ! J'ai adoré les détails, l'ambiance, les personnages et ce côté "nous allons parler de X bien avant qu'il devienne archimage" en fait j'ai eu l'impression de retomber en enfance devant un superbe conte qui nous apprend le bien et le mal. Car dans les contrées de Terremer, la magie est enseignée avant tout pour préserver l'équilibre. Cet équilibre que le jeune Épervier va bousculer comme tout enfant plein d'arrogance et dont il va payer le prix fort...
    Cette pavasse de quasiment 700 pages comprends en fait 3 livres : le premier "Le Sorcier de Terremer" nous parle de la jeunesse Épervier et comment il est devenu mage, nous sommes ensuite dans "Les tombeaux d'Atuan" où nous suivons une jeune fille nommée comme la réincarnation d'une antique déesse des ombres et enfin "L'Ultime Rivage" qui est lui la partie adaptée par les Ghibli et sur laquelle je n'étais pas du tout objective tant j'étais dans mes souvenirs du dessin animé pour justement voir la différence et comprendre les détails et intrigues pouvant répondre à mes questions. Les Ghibli en ont adapté une partie seulement avec de nombreuses différences mais je pense que le tome 2 "Tehanu" est la partie dont ils se sont le plus inspirés ! J'ai donc vraiment hâte de découvrir ce nouveau tome. Contrairement aux sagas que j'ai lu par le passé, les tomes de Terremer ne sont pas forcément une suite directe et chronologique. Rien que dans ce volume des dizaines d'années sépares les 3 livres les uns des autres... Au début cela m'a un peu perdue mais finalement j'ai tellement aimé l'univers que je me suis laissée entraîner de bout en bout avec Epervier, Arren, et tous les personnages qui vont rencontrer notre Archimage. J'ai aimé être dans le tête d'Arren et découvrir Épervier très jeune puis très vieux mais surtout toutes ces iles et ces dragons si énigmatiques qui forme un tout c'était tellement prenant !
    Vous l'aurez compris j'ai adoré...


    votre commentaire
  • Du Rififi au camboudinDu Rififi au camboudin
    Maude Mihami
    Nil - 2020
    9782378910648
    Autres volumes de la série :
    Les Dix Vœux d'Alfréd ; Les Amours d'Alfréd

    Résumé éditeur : « Et zut ! Il était perdu. Désiré entendait déjà les commentaires de son prédécesseur derrière son dos : “Il va pas tenir deux semaines, c’est moi qui vous l’dis ! On va l’retrouver crevé au fond d’un bois.” »
    1974. Le Camboudin est un petit village breton bien tranquille. Mais l’arrivée de Désiré Diallo, un jeune médecin noir, va venir tout bouleverser. Entre le patois local qu’il ne comprend pas, une biquette en chaleur qui bêle toutes les nuits et une vieille ivrogne solitaire, il aura fort à faire pour trouver sa place ! Heureusement, il rencontrera Alfréd, un jeune garçon pas comme les autres, pourvu d’une imagination débordante et d’un courage sans bornes.Une histoire drôle et pétillante qui ne manque pas de toupet !

     Mon avis : Un trilogie intergénérationnelle qui se clôt tout gentiment avec ce dernier tome très attendu après la fin La Fin des amours d'Alfred. Pour le coup je vous conseille de lire les précédents pour encore plus apprécier l'histoire même si il y a de nombreux rappels qui permette de les lire individuellement. Au Camboudin rien ne va plus : un nouveau médecin arrive et va devoir faire ses preuves, Alfréd va enfin pouvoir rencontrer son père et en savoir plus sur sa famille et Alfred le vieux va devoir gérer la plus grosse crise de la famille avec le retour de son gendre et surtout un secret auquel il a lui même participé qui pourrait à jamais anéantir les liens fusionnels avec son petit fils. Comme vous vous en doutez pour ceux connaissant la série, c'est drôle, décalé, quoi que un peu plus sérieux pour découvrir le devenir du tout jeune Alfréd.
    Maude Mihami a su nous rendre très sympathique ce petit village avec des petits vieux forts en caractères mais tellement attendrissants... Une jolie balade qui fait du bien au moral à inscrire dans votre livre de feel-good si vous avez besoin d'un bon bol d'air frais et de bons sentiments sans avoir forcément une histoire d'amour au centre de tout.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique