• Les Soeurs GrémilletLes Soeurs Grémillet (1 en cours)
    Di Gregorio et Barbucci
    Dupuis - 2020
     

    9791034736973

    Résumé éditeur : Être sœurs, ce n'est jamais facile. Mais quand on est aussi différentes que Sarah, Cassiopée et Lucille, c'est la folie ! L'une best bouleversée par des rêves récurrents, l'autre vit la tête dans les étoiles, la troisième passe le plus clair de son temps avec son chat.
    Jusqu'au jour où elles tombent sur une mystérieuse photo de leur maman enceinte. Qui est le bébé ? Et pourquoi cette photo était-elle cachée au fond du grenier ?
    Pour le découvrir, il faudra s'aventurer dans la forêt enchevêtrée des secrets de la famille Grémillet !

    Mon avis : Un magnifique album jeunesse qui s’inscrit dans la lignée de La Boite à musique niveau qualité mais pour un peu plus grand grand. Les sœurs Grémillet sont trois et ont chacune leur petit caractère. J'y ai trouvé vraiment l'ambiance familiale de la fratrie et la relation mère-fille très bien dépeinte sur fond de fête des mères et de rêves étranges. J'avoue que je m'attendais vraiment à une BD fantastique, pour l'instant rien de tout cela... Néanmoins l'intrigue est très prenante et nous happe dès les premières pages. C'est doux, bienveillant et drôle également. Bref que des ingrédients qui marchent et avec un graphisme à tomber, que demander de plus ?


    2 commentaires
  • C'est lundi que lisez-vous ? #218

    Ce que j'ai lu :

    C'est lundi que lisez-vous ? #218C'est lundi que lisez-vous ? #218C'est lundi que lisez-vous ? #218

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ce que je lis :

    C'est lundi que lisez-vous ? #218

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ce que je compte lire :

    C'est lundi que lisez-vous ? #218


    votre commentaire
  • Les Amours d'AlfrédLes Amours d'Alfréd
    Maude Mihami
    Nil - 2019
    9782378910266 

    Résumé éditeur : 1970, Le Camboudin, petit village breton. Alfréd, 10 ans, a toujours un prénom dont l’accent aigu lui déplaît mais désormais un chien dénommé Biscotte, une tante à qui emprunter de la lecture, une mère qui picole un peu moins et un grand-père qui tient toujours à lui comme à la prunelle de ses yeux. Il adore autant traîner au bistrot avec ses copains, une joyeuse bande de vieux qui lui apprennent la vie, que de faire des gâteaux avec Nénette.
    Mais le jour où une nouvelle institutrice, Mlle Annie, arrive à l’école, rien ne va pas plus au Camboudin : le cœur d’Alfréd s’emballe – et avec lui celui des autres habitants. Alfred-le-Vieux finira-t-il par déclarer sa flamme à Victoire ? Odette restera-t-elle célibataire ? Et quid de Roger, disparu il y a longtemps, mais dont l’âme semble être enfermée dans une urne au bistrot ?
    Quand l’amour se mêle à la trouspignôle, c’est toute la vie du village qui est chamboulée.

     Mon avis : Après Les Dix Vœux d'Alfréd, j'ai commencé ce nouvel opus avec un grand besoin de détente et de fraicheur.  J'ai adoré retrouver nos deux Alfred et toute la communauté du Camboudin, voir l'évolution des relations de certains personnages et surtout ce tome sous le signe des premiers amours que l'on soit enfant ou dans la force de l'âge.
    Pour notre jeune Alfréd ce premier coup de foudre vient pour la nouvelle maitresse arrivée à la hâte en fin d'année scolaire pour qui il serait prêt à tout. Pour son papy il s'agit plus de parler enfin avec son amour de jeunesse dont une question le taraude : qui est le père de l'enfant de Victoire. Le plus grand secret de sa meilleure amie et dont personne dans le Camboudin n'a jamais rien su.  Pour ce roman la grande nouveautée réside dans la voix donnée à Roger, le frère décédé du barman dont l'urne entreposée derrière le bar lui permet depuis des années de suivre ses amis de toujours et s'amuser des situations présentes. Ce dernier va avoir une très large place car son cher frère va prendre une très grande décision le concernant : celle de la vérité. J'ai vraiment adoré baigner dans cette bienveillance faite de farces et de vieilles rancunes de petits vieux, faisant de ce roman un très bon livre de détente pour qui veut se vider la tête. Je regrette un peu néanmoins l'humour très présent dans le premier volume et plus absent dans celui-ci.
    En soit rien ne vous empêche de lire ce roman si vous n'avez pas lu le premier car tout est amené avec une très grand fluidité et simplicité permettant de tout comprendre des liens qui unissent cette bande de copains au reste de la famille d'Alfréd.  Néanmoins la fin nous laisse présager une continuité directe avec le prochain titre de l'auteure sortie cette année : Du rififi au Camboudin.


    votre commentaire
  • Jardin d'hiver Jardin d'hiver (One-Shot)
    Paul Rey
    Sarbacane - 2019
     

    9782377313037

    Résumé éditeur : Un terrible mal a détruit toute forme de vie végétale sur la Terre. Raoul travaille comme commis dans un restaurant fourni par SYNTHESIA, une multinationale spécialisée dans les pilules OGM qui inonde la planète de ses "plats automatiques".
    Cherchant à se reconnecter à la "vraie nature" , Raoul, rêveur, achète une graine au marché noir. dès lors, la terrible BAN (Brigade Anti-Nature) le prend en chasse... Et tout bascule.

    Mon avis : Un nouveau roman graphique qui ne m'attirait absolument pas dans la sélection des Talents BD Cultura et pourtant ! Le graphisme reste correct mais ne m'a absolument pas captivé personnellement. En revanche je me suis surprise à beaucoup de réflexions sur notre futur et ceux vers quoi tendent nos sociétés où tout est de plus en plus fait pour les multinationales et non plus le peuple. Dans ce futur, un virus a décimé une partie de l'humanité et proscrit toute les plantes et cultures de nos terres. Un agroalimentaire a ainsi pris possession de la nourriture avec SYNTHESIA qui fourni des capsules de nourritures chimiques qui synthétise le goût des consommateurs de demain. Toute graine ou tentative de repas à l'ancienne est répressible par la loi et une milice anti-nature extrêmement violente qui fait régner la terreur au sein des villes.
    L'avenir prédit par Paul Rey n'a rien de joyeux : plus aucune pluie, des territoires extrêmement arides en dehors des grosses villes où la population est  formatée à la technologie avec un quotidien ultra connecté et surveillé. Pour Raoul, tout ceci l'ennuie puisque son rêve est de cuisiner à l'ancienne avec de vraies saveurs et non un jeu marketing sur l'aspect des aliments. Son vœux va un peu malgré lui se réaliser lorsqu'ils vont découvrir en zone morte qu'une alternative secrète existe bien. Mais quel prix devra-t-il payer face à SYNTHESIA et son immense pouvoir ? La fin est criante de vérité sur ce qui se passe actuellement au sein de nos gouvernements et prédit un avenir bien sombre pour notre santé et la planète...


    votre commentaire
  • Shibuya HellShibuya Hell (2 en cours)
    Hiroumi Aoi
    Pika - 2020
     

    9782811643492

    Résumé éditeur : Shibuya, quartier ultra branché de Tokyo. 14h50. J’ai toujours espéré qu’un événement bousculerait un jour mon quotidien de lycéen un peu morne. Le genre de rebondissement que le cinéaste amateur que je suis peut voir dans ses films préférés… mais pas ce genre-là. J’ai vu des passants se faire dévorer par ces… poissons géants, qui sont apparus tout à coup, flottant partout dans le quartier… Ces créatures sont réelles. Ce ne sont ni des effets spéciaux ni des trucages. Et elles ont faim de chair humaine. Moi et d’autres survivants tentons de leur échapper, mais tout porte à croire que nous sommes bel et bien coincés dans cet enfer…

    Mon avis : Un petit nouveau dans la famille des manga gore et complètement what the fuck : un survival où des poissons géants envahissent Shibuya et dévorent littéralement ses habitants. Pour y échapper pas d'autres choix que se terrer et prier pour qu'ils ne vous trouvent pas. L'idée est plutôt originale par le thème, forcément qui irait imaginé ça ? Et les dessins sont surchargés pour faire profiter de tout les petits détails qui rendent l'horreur possible. Si vous ne recherchez que ces ingrédients vous allez franchement vous éclatez si comme moi vous avez besoin d'un scénario béton par contre méfiance !  Le premier tome pourrait presque se suffire à lui-même comme un one-shot tant il est dense et c'est peut être son plus grand défaut. En effet il se passe énormément de choses entre-couper par des chapitres avec des retours ou sauts dans le temps. Le hic c'est que toutes ces actions empêchent de prendre le temps de s'attacher à tous les personnages rencontrer par Hajime. Ce lycéen passionné de cinéma se retrouve totalement par hasard dans le quartier pour rejoindre des amis au moment où le monde entier sombre dans l'horreur. En revanche ma lecture du tome deux sorti en même temps a tout de suite relevé le niveau puisqu'il prend le contre pied total du premier. Nous suivons un nouveau personnage très charismatique et complètement instable qui va vivre le drame avec une soif de vivre et de manger très surprenante. Je ne dirais pas pour l'instant qu'on a là une série incontournable mais si le scénario tient la route par la suite franchement on a là une petite pépite pour qui aime le gore !


    votre commentaire