• Malgré toutMalgré tout (One-Shot)
    Jordi Lafebre
    Dargaud - 2020

    9782505081500

    Résumé éditeur : Maintenant que je t'ai retrouvé, j'aimerais tellement te réserver une petite place dans ma vie. Un place remplie de mouettes, avec vue sue la mer.

    Mon avis : Un ovni que je vous recommande chaudement ! Cette histoire très joliment dessinée avec ses très belles couleurs nous raconte une histoire, et pas n'importe quelle histoire celle d'un Amour avec un grand A dont la portée universelle touchera tout un chacun avec son choix de narration très original puisque nous commençons par le chapitre 20, soit la fin. Tout commence ou plutôt fini avec deux personnes d'un certains âges se retrouvant tendrement le long d'un quai... L"histoire est construite à l'envers et nous fait remonter le temps de Zeno et Anita à différents moments de leur vie où chacun avait trouvé sa voie mais où pourtant on sent cette passion entre eux comme l'amour le plus fort de la Terre. Chaque page nous donne avec subtilité et jovialité ce qui a amené ces deux êtres à vivre des vies chacun de leur côté sans pour autant pouvoir se passer l'un de l'autre... C'est beau, rempli de poésie et d'une bonne dose d'optimisme et de joie bref une BD indispensable pour moi.


    votre commentaire
  • J'en croque pour toi J'en croque pour toi (One-Shot)
    Nanori Iragi
    Akata - 2020
     
    9782369748755

    Résumé éditeur : Ito, jeune salaryman a succès, enchaîne les coups d’un soir. Il n’a aucun mal à séduire les femmes, et n’a jamais pensé à établir une relation sur le long terme. Pourtant, quand arrive Kawai, un nouvel employé, dans l’entreprise où il travail, le tombeur ne peut s’empêcher d’être perturbé. Ce jeune homme, plus potelé que la moyenne, créé en lui d’étranges sensations, notamment quand il manga. Pour essayer de comprendre ce qu’il ressent, Ito commence par se moquer de Kawai… Mais ces taquineries de mauvais goût ne cacheraient-elles pas autre chose ?

    Mon avis : Je l'ai pris totalement par curiosité en pensant qu'il s'agissait juste d'un shojo plus mature mais ne vous y trompez pas c'est quand même plus proche du yaoi que du petit shojo. Je dois dire que le yaoi n'est clairement pas ma tasse de thé mais là j'ai été surprise d'abord par les graphismes très beaux et réalistes et ensuite par les personnages. Car cette histoire, c'est l'histoire d'amour totalement improbable entre deux collègues de boulot : l'un très sûr de lui et tombeur de dames, et de Kawai, nouvel arrivant manquant cruellement de confiance en lui et un peu rondouillard. On est bien loin de l'histoire qui tombe sur un plateau niaise à souhait et pour ça j'ai trouvé ce manga très intéressant. On y suit tout un chemin pour l'acception de soi mais surtout la manière de gérer cette attirance toute nouvelle pour un autre homme et pour ça merci Ito car même si sa réaction première n'est pas la plus souhaitable j'ai trouvé que la question du jugement de soi comme des autres était très bien traité. Une expérience que je referais de ce type de manga qui change vraiment des romances habituelles.


    votre commentaire
  • C'est lundi que lisez-vous ? #240

    Ce que j'ai lu :

    C'est lundi que lisez-vous ? #240C'est lundi que lisez-vous ? #240C'est lundi que lisez-vous ? #240C'est lundi que lisez-vous ? #240C'est lundi que lisez-vous ? #240

     

     

     

     

     

     

     

     

    C'est lundi que lisez-vous ? #240C'est lundi que lisez-vous ? #240C'est lundi que lisez-vous ? #240C'est lundi que lisez-vous ? #240 C'est lundi que lisez-vous ? #240

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ce que je lis :

    C'est lundi que lisez-vous ? #240

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ce que je compte lire :

    C'est lundi que lisez-vous ? #240


    votre commentaire
  • CarrieCarrie
    Stephen King
    Traduit de l'américain par Henri Robillot
    Le Livre de Poche - 2010
    9782253096764

    Résumé de quatrième de couverture : Carrie White, dix-sept ans, solitaire, timide et pas vraiment jolie, vit un calvaire : elle est victime du fanatisme religieux de sa mère et des moqueries incessantes de ses camarades de classe. Sans compter ce don, cet étrange pouvoir de déplacer les objets à distance, bien qu’elle le maîtrise encore avec diffi culté... Un jour, cependant, la chance paraît lui sourire. Tommy Ross, le seul garçon qui semble la comprendre et l’aimer, l’invite au bal de printemps de l’école. Une marque d’attention qu’elle n’aurait jamais espérée, et peut-être même le signe d’un renouveau !

    Mon avis : Un roman de Stephen King trouvé par hasard d’occasion, j'avoue que je ne me souvenais pas du tout de l'histoire ni de si j'avais déjà vu son adaptation. Je vais être honnête cette lecture a été plutôt dure pour moi à cause de la construction du roman... Déjà parce que le papier était tellement vieux que certaines pages étaient un peu effacées mais surtout cette construction sans chapitre où d'un paragraphe à l'autre nous suivons l'histoire de Carrie, des extraits de presses du procès, des livres, des témoignages mais sans être amené le moins du monde et ça m'a vraiment empêché de rentrer dans l'histoire. Autant ma lecture de Cujo m'a vraiment transporté autant ici j'ai eu du mal à m'attacher à qui que ce soit tant j'avais du mal avec les personnages quels qu'ils soient. J'ai trouvé la plupart un peu trop stéréotypés à mon goût et Carrie.. Je ne sais pas, j'ai eu du mal avec elle car malgré son harcèlement et son cadre de vie je trouvais ses réactions trop éloignées de ce qu'une personne pourrait faire... surtout sur le début. Un court roman qui m'a laissé totalement de marbre même si la scène du bal est soyons d'accord assez horrible.


    votre commentaire
  • MiddlewestMiddlewest (1 en cours)
    Skottie Young et Jorge Corona
    Urban Link - 2020
     

    978281330068

    Résumé éditeur : Depuis le départ de sa mère, Abel est élevé d’une main de fer par un père rongé par le chagrin. Un mot, un geste, un affrontement de trop, qui laissera dans le coeur d’Abel des séquelles profondes et, sur son torse, une marque indélébile.Accompagné de son ami le plus fidèle, un « Jiminy Cricket » aux allures de renard, le jeune garçon choisit de fuir pour mieux se reconstruire loin de la violence paternelle. Un périple à travers un pays fantastique marqué par l’enchaînement de rencontres imprévues, au cours duquel Abel devra se poser les bonnes questions s’il veut surmonter ses erreurs passées et se réconcilier avec son histoire de famille.

    Mon avis : Mon tout premier de ce nouveau label et je dois dire que j'étais sûre de craquer pour cet ado malheureux accompagné de son compagnon renard qui parle... Le graphisme est très beau et mon seul regret est que le format ne soit pas un format BD classique pour encore mieux profiter des couleurs et des décors. Les auteurs nous ont concocté une intrigue à la fois sombre et poétique digne d'un film d'animation !
    Nous suivons Abel et ses relations plus que conflictuelles avec son père... Un soir tout dérape et ce dernier se transforme en tornade meurtrière et touche Abel, dans sa fuite, en plein cœur. L'adolescent et son acolyte goupil vont se retrouver seuls et désorientés quittant pour la première fois leur ville natale. Mais ce chemin n'est pas uniquement un apprentissage de la vie. En effet, Abel rencontre très vite d'autres créatures surnaturelles qui n'ont d'yeux que pour sa chair... Heureusement pour lui, il croise par hasard un homme d'un certain âge prêt à en découdre qui va le prendre sous son aile et tenter de guerrier le mal qui ronge l'adolescent. Mais très vite notre héro va n'en faire qu'à sa tête et tenter lui même de trouver les réponses à ses questions... À ses risques et périls... 
    L'ambiance est vraiment chouette et nous entraine également dans le monde des forains que j'ai vraiment été émerveillé par ce premier tome dont l'atmosphère m'a rapellé le premier tome de Croquemitaines chez Glénat.


    votre commentaire