• La Fée des dents

    La Fée des dents
    Graham Joyce
    Traduit de l'anglais par Michel Pagel
    Bragelonne - 2018
    9782352941583

    Résumé éditeur : « La fée des dents », ainsi appelle-t-on la « petite souris » qui passe sous l’oreiller des bambins en Grande-Bretagne. Une innocente invention, un conte pour enfants… jusqu’à cette nuit où le jeune Sam Southall la surprend dans sa chambre ! Voilà qui n’était pas prévu… ni le fait que la créature, qui s’appelle Quenotte, se révèle bien différente de la fée bienveillante qu’imaginent les petits. Perverse, dangereuse, elle va poursuivre Sam et sa bande de copains tout au long de leur adolescence, rythmée par des drames affreux, et changer leur vie pour toujours…
    Voici enfin réédité le chef-d’œuvre de Graham Joyce sur le merveilleux et l’étrangeté du monde de l’enfance, un somptueux roman initiatique dans la lignée de Stephen King et de Ray Bradbury. Un classique effrayant, nostalgique et drôle. 

    Mon avis : Un livre assez énigmatique je vous l'avoue, car même en ayant laissé passer quelques jours, j'ai du mal à savoir si j'ai aimé ou non ce livre. Si vous vous attendez à une revisite dans un style merveilleux, passez votre chemin. Si vous vous attendez à une version de la petite souris version Stephen King, là en revanche vous serez servi ! Alors la Fée des dents elle est comment ? Cette version anglo-saxonne de notre petite souris est plutôt terrifiante, sensuelle autant que glauque et va littéralement pourrir la vie d'un adolescent et de son cercle d'ami. C'est un roman qui comme je le disais est très étrange car il est dur de savoir où veut aller l'auteur. Pour ma part, je me suis laissée balader entre fascination et dégout au rythme des chapitres. Quenotte, comme notre narrateur l’appelle , va apparaitre une nuit chez un petit garçon en ne cessant de le tourmenter de son enfance à son entrée dans la vie d'adulte. D'horreur en horreur on suit trois amis : Sam, Terry et Clive dans une Angleterre qui n'est pas datée mais semble être celle des années 1950-1960. Autant envoutante qu’écœurante, cette fée va tour à tour aider et contrer les plans de ces enfants avec une haine et une sexualité dévorante. Sur plusieurs chapitres je me suis demandée si Sam n'était pas juste fou ou si tout cela était réel. Plongeant avec lui dans cette atmosphère étrange et terrifiante à la fois, sans pouvoir résister au fil des page, j'ai été captivée autant que dégoutée. Nostalgie d'une jeunesse désenchantée, ce roman reste très cru par moment surtout sur des scènes de sexe avec des adolescents.

     

    La Fée des dentsLa Fée des dents

    « C'est lundi que lisez-vous ? #158Histoires sans fin »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :