• SeuleSeule (One-Shot)
    Denis Lapière et Ricard Efa
    Futuropolis - 2018
    9782754820998

    Résumé : C'est un village paysan, inscrit dans la suite des saisons, au cœur de la Catalogne.
    C'est une petite fille, Lola, qui n'a pas encore sept ans et qui est séparée de ses parents depuis trois ans.  Une éternité. Et qui ne sait plus pourquoi. Son grand-père, Ventura, lui a parlé de la guerre qui remplit presque tout le pays. Mais allez savoir, qu'est ce que la guerre pour une enfant de cet âge ?
    Une nuit, une bombe tombe sur une maison du village, à cent mètres de là.
    Là voilà donc, la guerre.

    Mon avis : Un petit roman graphique, dont la couverture m'a beaucoup intrigué. Il s'agit d'un récit inspiré d'une histoire vraie. Celle de la petite Lola que l'on envoie vivre chez ses grand-parents juste avant que la guerre éclate en Espagne. J'ai été touché par les pensée de cette petite fille qui ne se souvient même plus du prénom de sa petite sœur, ni depuis combien de temps elle n'a pas vu ses parents. On suit avec elle les bombardements, la fuite, la misère, la mort, les abus militaires et le retour à la maison. Ce retour, tant attendu et rêvé par la petite fille ne se passe pas réellement avec autant de joie et d'affection qu'elle n'avait prévue. En soi, c'est un témoignage touchant de la guerre et de l'amour maternel. Le seul hic pour moi c'est que le récit reste au final très court et s'arrête au jour de ses 12 ans. Ce qu'elle devient au delà, on l'ignore. C'est le seul bémol que j'ai à faire à cette jolie bande dessinée aux tons sobres mais qui savent rappeler l'enfance.


    votre commentaire
  • L'écorce des chosesL'écorce des choses (One-Shot)
    Cécile Bidault
    Warum - 2017
    9782365352970

    Résumé : C'est l'histoire d'une petite fille privée de sa voix.
    Dans un monde qu'elle perçoit comme un gigantesque aquarium, elle va trouver refuge au pied d'un arbre, lieu de ses rêves et de ses parties de jeux, mais aussi de sa rencontre avec un petit garçon mystérieux.
    Laissez-vous immerger dans le récit d'une petite fille qui tâche de s'affirmer autrement que par la parole...

    Mon avis : Sélectionné pour Angoulême, j'ai d'abord été très attirée par cette magnifique couverture. Le thème me plaisait encore plus néanmoins, j'ai finalement été un peu déçue... En effet, bien que ce roman graphique soit très poétique, la démarche reste très flou. On ne comprend pas certains passage alors je doute qu'un enfant puisse pleinement comprendre et apprécier cette histoire. C'est du coup ce qui rend l'ensemble un peu bancal alors que l'auteure avait un si joli graphisme aux couleurs pastels et aux traits soignés. Dommage !


    votre commentaire
  • Les Démons de l'asphalteLes Démons de l'asphalte (One-Shot)
    Olivier Quevenne et Yann Coizic
    Monsieur Pop Corn - 2017
    9791090962330

    Résumé : Sur la route, une famille évangélique, un couple et leurs deux enfants en camping-car, se fait attaquer par un groupe de motard sans raison. À la nuit tombée, la famille arrive en sécurité dans leur maison reculée dans la forêt. Le père laisse seuls femme et enfants pour effectuer une dernière course. Commence alors l’apparition d’étranges phénomènes.

    Mon avis : Un titre court mais percutant qui ravira les fans de thriller horrifique. Le graphisme a sa petit touche personnelle et nous entraine à la frontière entre chasseur et proie... Un dénouement et un retournement de situation intéressants. Une petite pause bien sympathique en somme !


    1 commentaire
  • La Grande Ourse La Grande Ourse (One-Shot)
    Elsa Bordier et Sanoe
    Soleil (Métamorphoses) - 2017
     

    9782302063921 

    Résumé éditeur : Louise, une jeune femme d’une vingtaine d’années, peine à oublier ses proches disparus. Elle vit depuis en leur compagnie, au point même de se couper des vivants de peur de les perdre à leur tour... Sourire, profiter de la vie sont des choses qu’elle semble ne plus savoir faire. Soudain, l’étrange Phekda – une étoile, l’une de la Grande Ourse – fait irruption... et l’entraîne dans une immersion au plus profond d’elle même. Une immersion qui passe par une virée sur la plage de son enfance, par une nuit dans une petite maison biscornue, par une forêt labyrinthique qui oscille entre réel et fantastique jusqu’à la montée de cet incroyable escalier sorti des nuages… Mais où la mènerat-elle ? Et quelles en seront les conséquences ?

    Mon avis : Un graphisme à couper le souffle, des doubles pages absolument magiques qui font de ce roman graphique une petite pépite. Malheureusement, le scénario reste trop plat pour que la magie opère. Le vrai problème reste le déroulé, le début donne beaucoup de perspectives intéressantes jusqu'à ce que cette petite étoile apparaisse. Le problème ? Une petite étoile apparait chez vous, se présente et vous propose un voyage en train sans vous révélez la destination et vous la suivez sans poser de question ? WHAT !!! Est-elle invisible aux yeux des autres passagers ? Des détails pour certains mais pour moi cette naïveté ne permet pas d'adhérer pleinement à l'univers et rend le tout bancale... Dommage car les idées développées étaient intéressantes.


    votre commentaire
  • La Terre des filsLa Terre des fils (One-Shot)
    GIPI
    Futuropolis - 2017
     

    9782754822527

    Résumé éditeur : Sur les causes et les motifs qui menèrent à la fin on aurait pu écrire des chapitres entiers dans des livres d'histoire. Mais après la fin aucun livre ne fut plus écrit.

    Mon avis : Prix BD aux Utopiales, sélectionné pour le prix Angoulême, j'ai voulu tenter par curiosité. Si le graphisme est très singulier, il ne m'a pas pour autant séduit mais c'est là une affaire de goût. Concernant l'histoire je vais être honnête je n'ai pas trouvé cela très abouti... J'ai de base du mal avec les récits qui ne nous donne pas toutes les réponses d'ici la fin mais alors là... Sur fond de crayonné noir et blanc nous suivons deux jeunes et leur père, vivant dans un monde détruit où l'humanité ne semble plus existée et dont la nourriture se fait rare... Le père écrit, les fils ne savent pas lire, ils n’écoutent pas le père alors que c'est le père qui sait... Voici le ton de ce récit. Du début à la fin on y comprend pas grand chose alors que certains aspects auraient peut-être du être un peu plus développé car au final je n'en ai pas retenu grand chose... À part la folie des hommes mais cela n'est en rien surprenant. Un roman graphique qui en somme m'a vraiment laissé indifférente...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique