• Bandes Dessinées

    Nouveautés 2020 :

    Aldobrando
    Après le monde

    Bakamon

     Blue au pays des songes
    Carbone et Silicium ♥
    Le Convoyeur

    Dans mon village, on mangeait des chats
    Les Géants
    Hippolyte

    Kiroho
     
    La Malédiction du pétrole
    Métanoïde
    Mon premier rêve en japonais
    Peau d'homme
     
    Raven
    Le Sanctuaire des hérétiques
    Les Soeurs Grémillet
     
    TERRE
     
    Terrence Trolley
     Waluk  

     

    coup de coeur

     

  • RIP

    RIPRIP (3 en cours)
    Gaétan Petit et Julien Monier
    Petit à Petit - 2018
     

    9791095670568

    Résumé éditeur : Tu veux savoir ce que je fous de mes journées ? Attends un peu que je te raconte. Ça vaut pas un cachou de ma vie, mais je suis prêt à parier que tu tiendras pas jusqu'au bout.

    Mon avis : Pourquoi n'ai-je pas eu vent et tourné les pages de cette BD plus tôt bon sang ?! RIP porte bien son nom et nous offre un scénario extrêmement bien ficelé et surtout original. Nous suivons les employés d'une très étrange entreprise : elle vide de sa valeur toutes maisons où une personne y est décédé depuis plusieurs jours voir plusieurs mois faute d'avoir une famille ou un entourage. chacun porte le poids de son passé et les règles sont strictes : ne rien cacher, ne rien emporter autre que ce qui est recensé par la société. Mais un jour Derrick va craquer et le petit groupe de collègue va craquer. Ce qui est original et vraiment sympa c'est que chaque tome porte le nom d'un personnage et reste focalisé sur ce dernier et son histoire jusqu'à ce fameux jour où tout a basculé. Il comporte malgré tout un fil directeur dont je vous laisse la surprise mais le tout est très bien amené par les auteurs dans un graphisme aux ton ocre dans la même veine que les couvertures. L'atmosphère glauque au possible et malaisante qui règne du fait de ces cadavres qui sont le quotidien et le gagne pain de nos personnages ainsi que le caractère bien trempé et extrême de certains rend le tout vraiment extra à lire. Alors oui cette BD n'est peut-être pas à mettre entre les mains de personnes un peu sensible ou donc la vu de corps sans vie indispose mais sinon une vrai pépite donc j'attends avec impatience de lire la suite !


    votre commentaire
  • Terence TrolleyTerence Trolley (1 en cours)
    Serge Le Tendre et Patrick Boutin-Gagne
    Drakoo - 2020
     

    9782490735143

    Résumé éditeur : "La Panaklay, une multinationale, avait financé il y a une douzaine d’années, un laboratoire de recherches afin d’explorer les perceptions extrasensorielles de très jeunes enfants avant que leur fontanelle, la « fenêtre sur le cerveau », ne se referme. Norton, l’un des responsables du projet, révolté par l’exploitation de ces petits cobayes, avait saboté le laboratoire avant de s’enfuir avec trois des enfants les plus prometteurs.
    Dix ans plus tard, la Panaklay vient de retrouver la trace de Norton. Celui-ci fait appel à son neveu,Terence Trolley, pour qu’il veille sur ses protégés.
    Tous ignorent que les étranges pouvoirs des enfants sont en train de se réveiller et qu’ils vont tout faire basculer.

    Mon avis :Si le graphisme pêche un peu et que certains détails sont plutôt brouillons, l'histoire elle tient toutes ses promesses et nous entraîne dans un monde futuriste où la technologie de pointe sert avant tout aux multinationales qui ne cessent d'accroitre leur influence dans chaque pays. L'une d'elle se penche particulièrement sur deux enfants aux dons particuliers dont les têtes sont mises à prix. Heureusement, notre vieux paysan peut compter sur son neveu, redoutable chasseur de prime, qui depuis un étrange accident refuse les effusions de sang si cela n'est pas nécessaire pour prendre les enfants sous son aile. Le jeune homme comme les enfants ne sont pas au bout de leur peine et vont devoir apprendre à se faire confiance pour échapper à une véritable chasse à l'homme mêlant science-fiction de type dons psychiques à des armes et technologies futuristes. Vous me direz plutôt classique ? Et bien personnellement j'ai vraiment passé un bon moment sans aucun temps morts et ce tome bien qu'introductif a vraiment bien rempli son job !


    votre commentaire
  • Espèces invisiblesEspèces invisibles (One-Shot)
    Nicolas Puzenat
    Sarbacane - 2019
     

    9782377313068

    Résumé éditeur : Et si plus personne ne trouvait le sommeil ? Combien de temps pourrait-on survivre ? Combien de temps faudrait-il au monde ... pour sombrer dans le chaos ?

    Mon avis : Encore un roman graphique découvert dans le cadre des Talents BD Cultura ! Si le dessin ne m'a pas du tout attiré, il reste néanmoins plutôt réaliste et nous entraîne à Buenos Aires avec l'arrivée de Tamaris pour un colloque sur les espèces invasives. Nos chercheurs s'intéressent particulièrement à l'auto-régulation de ces espèces nocives dans les écosystèmes qu'elles bouleversent. Seulement voilà, ce que prend au départ Tamaris pour un soucis personnel de sommeil touche bientôt le monde entier ! En effet plus aucun homme ne réussit à dormir, telle une épidémie mondiale. Le compte à rebours a commencé et les plus faibles décèdent comme des mouches partout dans le monde. L'idée est intéressante et fait froid dans le dos mais malheureusement pour moi, le récit manque cruellement de profondeur. Je suis restée complètement dubitative sur les dernières pages sans vraiment m'attacher à personnes ni à la situation en elle-même qui n'a au final aucune recherche scientifique pour l'expliquer contrairement à ce vers quoi le récit donnait l'impression de tendre...


    votre commentaire
  • SamS.A.M (4 tomes)
    Richard Marazano et Xiao Shang
    Dargaud - 2011
     

    9782205067385 

    Résumé éditeur : Notre monde, un futur probable... Alors qu'en surface des robots exterminateurs patrouillent dans les villes en ruines, des bandes de gamins terrés dans les égouts survivent encore... Jusqu'au jour où Yann et ses compagnons sont interceptés par un robot tueur.
    Mystérieusement épargné, Yann n'a plus qu'une seule idée en tête. Pourquoi ce robot programmé pour éliminer les derniers hommes a-t-il hésité ? Que signifient ces initiales sur son torse ? Pourquoi Yann se sent-il étrangement lié à lui ?
    Pour Yann commence la quête d'un impossible espoir... Un espoir au crépuscule de l'humanité...

    Mon avis : J'ai avant tout flashé sur les couvertures avant même de voir de quoi il en retournait. On y devine tout de suite un univers post-apocalyptique qui m'a bien plu à travers des enfants survivants et groupés sous terre pour échapper à d'ignobles robots dont le seul but est de les exterminer. Nous suivons un petit groupe dont l'un des membres est un peu visionnaire et va jusqu'à se mettre tout le monde à dos après la découverte d'un robot géant qui lui a sauvé la vie. On sent dès les premières pages qu'un lien existe entre eux mais l'auteur ne nous en donne pas plus et fait avancer l'histoire à sa façon. L'univers est complet, avec ses tripodes et la peur que l'on sent presque constante chez ses enfants m'a vraiment plu. On est comme happé dès les premières pages à se demander pourquoi ce robot agit différemment et surtout que représente Yann pour lui ? Et surtout comment l'humanité a pu disparaitre si brusquement ? D'où viennent ces robots programmés pour tuer et capturer tout être vivant ? Toutes ces questions trouves évidemment leurs réponses dans le dernier volume dont les explications font froid dans le dos tant elles se calquent avec des problématiques et recherches d'actualités.


    votre commentaire
  • Dans mon village mon village, on mangeait des chats Dans mon village mon village, on mangeait des chats (One-Shot)
    Phillipe Pelaez et Francis Porcel
    Grand Angle - 2020
     

    9782818975633

    Résumé éditeur : Les gens viennent de loin pour acheter les pâtés du père Charon, boucher et maire de son village du Sud-Ouest. Une recette dont il garderait jalousement le secret, s'il n'y avait pas le petit Jacques Pujol.
    Fils d'un père violent et d'une mère qui vend son corps à l'homme qui passe, Jacques n'est lié qu'à sa petite soeur Lily qu'il aime éperdument. Mais une nuit, les deux enfants éventent le secrets du boucher...
    Jacques, devenu meurtrier pour sa survie, raconte sans concession son parcours atypique qui va l'amener à diriger un véritable empire criminel.

    Mon avis : J'avoue que je ne m'attendais vraiment pas à ça compte tenu du résumé. Du coup je suis un chouilla déçue. Cette histoire pourrait se résumer à l'histoire d'un des plus grand criminel de la banlieue de Toulouse, car au final cette histoire de chat n'est que l'élément déclencheur qui va propulser Jacques à des strates auxquelles ils n'avaient même pas espéré arriver une fois adulte. Vivant dans un environnement ultra violent et d'absence totale de la part des parents. Le petit garçon et sa soeur sont livrés à eux-même et la mise en institut de Jacques est peut-être bien la meilleure chose qui lui soit arrivée même si c'est pour avenir bien loin de la loi. Le trait du dessinateur joue beaucoup sur la froideur avec des ton ocre, bleu et orangé comme on peut voir sur la couverture. J'aurais aimé que comme son nom l'indique l'histoire tourne vraiment plus autour de ce village mais bon le récit reste quand même intéressant et nous fait découvrir les tréfonds des bandes organisés et une jeunesse complètement délaissée par une société corrompue qui n'a de cesse de vouloir bien faire sans pour autant permettre aux jeunes de changer et évoluer avec bienveillance.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique